Propriétés riveraines surtaxées à Shawinigan

J'aimerais féliciter M. Michel Dupont et le groupe RACELS pour leurs démarches... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

J'aimerais féliciter M. Michel Dupont et le groupe RACELS pour leurs démarches au sujet des propriétés riveraines surtaxées à Shawinigan.

Ça représente un gros défi de faire changer les lois de l'évaluation municipale ou l'universalité des taux de taxes sur le territoire des villes.

Mais il y a un moyen plus facile, équitable et légal qui pourrait débuter dès janvier 2017 et qui aurait dû être fait depuis longtemps, mais nos élus préfèrent peut-être faire payer la facture pour leurs services par ceux qui n'ont pas ces services.

Nos élus nous font jouer la vieille cassette de l'universalité des taux de taxes sur le territoire de la ville et de l'évaluation pour justifier leur inaction, mais ils nous mentent encore en nous disant qu'ils ne peuvent rien faire. Je leur ai suggéré lors de rencontres privées et écrit dans Le Nouvelliste à maintes reprises à ce sujet.

En général, les propriétés riveraines sont incluses dans des secteurs n'ayant pas - ou ayant seulement un des deux - de services publics d'eau et d'égout.

La façon de répartir les coûts pour ces services publics, soit de 0 % à 100 % seulement aux immeubles desservis (aussi appelée taxe de service) et la différence à l'ensemble des immeubles du territoire est à l'entière discrétion des administrations municipales au Québec; les gouvernements n'ont rien à voir dans la répartition.

En augmentant les taxes de services à des taux plus près des coûts réels ça aurait l'impact de diminuer la taxe générale. À noter que les taux de taxes pour ces services dans les villes avoisinantes, dont Trois-Rivières, sont de deux à trois fois plus élevés qu'à Shawinigan.

À noter aussi que ces deux services n'ont pas subi, ou très peu, d'augmentations depuis les fusions municipales. C'est bien les seules taxes qui n'ont pas augmenté à Shawinigan.

Aussi, pour être plus équitable, notre administration pourrait payer entièrement ou en partie pour les vidanges des fosses septiques, ç'a été fait à Grand-Mère juste avant les fusions dans un souci d'équité.

Nos élus ont toujours l'opportunité d'agir lors du prochain budget 2017, en toute légalité, loyauté et équité.

Nul besoin d'attendre les prochaines élections pour nous remplir de fausses promesses et d'illusions de démarches pour changer les lois.

Jean Trudel

Secteur Saint-Jean-des-Piles

Shawinigan

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer