Un coquelicot pour se souvenir

Chaque coquelicot nous rappelle une personne disparue: un... (La Presse)

Agrandir

Chaque coquelicot nous rappelle une personne disparue: un ami, un proche, un compagnon d'armes. Nous pleurons leur perte et nous nous souvenons de leur sacrifice.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Au champ d'honneur, 

Les coquelicots

Sont parsemés de lot en lot

Auprès des croix; et dans l'espace

Les alouettes devenues lasses 

Mêlent leurs chants au sifflement 

Des obusiers.

Ces mots qui ont été écrits il y a plus de 100 ans par le lieutenant-colonel John McCrae, nous réunissent encore aujourd'hui.

Il a inspiré des générations à adopter un coquelicot en symbole du Souvenir et chaque année, nous nous réunissons pour lancer la campagne du coquelicot!

Chaque année nous réfléchissons à la signification de ce symbole pour les anciens combattants. À ce qu'il signifie pour les hommes et les femmes qui ont porté l'uniforme, qui ont fait des sacrifices, qui se sont battus et qui ont souffert pour nous.

Chaque coquelicot nous rappelle une personne disparue: un ami, un proche, un compagnon d'armes. Nous pleurons leur perte et nous nous souvenons de leur sacrifice.

Les soldats qui ont fait la Première Guerre mondiale, et les autres conflits nous ont laissé de nombreux souvenirs. Ils nous ont donné de nombreuses raisons d'être reconnaissants. Après tout, c'est en partie grâce à leurs sacrifices si nous vivons la liberté dans notre pays démocratique.

C'est maintenant à nous de transmettre ce que nous avons appris. De perpétuer leur mémoire.

Nous devons nous mettre à la tâche, enraciner les histoires, en prendre soin et les regarder fleurir avec la prochaine génération.

C'est ainsi que nous retiendrons les dures leçons qui viennent avec les conflits et la guerre. C'est également ainsi que nous encourageons et embrasserons les solutions pacifiques à nos divergences.

La Légion royale canadienne soutient les anciens combattants et veille à ce que nous n'oubliions jamais le passé.

Chaque coquelicot aide concrètement les vétérans, en leur offrant des programmes et les traitements dont ils ont besoin ou en diffusant leurs histoires.

Des histoires de bravoure et de sacrifice. De soldats, d'ambassadeurs, de gardiens de la paix et de bâtisseurs. De désastre et de compassion. Des histoires qui nous définissent en tant que nation.

L'an prochain, nous célébrerons le 150e anniversaire du Canada. Vous aurez tout un rôle crucial à jouer, car sans vous, le Canada d'aujourd'hui n'existerait pas.

Nous porterons le coquelicot pour vous rendre hommage. Saluer vos gestes en vous remerciant de tout de ce que vous avez fait pour nous.

Pour que notre pays atteigne la grandeur qui lui revient, chacun de nous doit dire: «Je ne demande qu'à servir».

Jules Pinard

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer