Oeuvre de boucherie!

La concision s'impose parfois, surtout devant l'ignominie. Je vais débuter par... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

La concision s'impose parfois, surtout devant l'ignominie. Je vais débuter par un cinglant, méprisant et sarcastique: merci très cher PLQ, ton oeuvre de destruction se poursuit. Je l'exprime les dents serrées, le poing fermé, avec une fois de plus de la colère dans le coeur.

Ainsi, notre premier ministre poète et son parti infligent un autre coup dur à la culture et cette fois-ci, en notre demeure trifluvienne. 

Voilà que le Musée québécois de la culture populaire de Trois-Rivières, comme le titrait Le Devoir, voit son budget fondre dramatiquement dans les prochaines années, l'État québécois «enlevant aux uns pour redonner aux autres» (Le Devoir, 15 octobre 2016).

Machiavel et le sénat romain l'ont exprimé bien avant lui... «Divise et règne!». Voilà tout bonnement ce que s'amuse à réaliser ce parti. Il prend le parti de la division, du saupoudrage, du réinvestissement d'apparence et du mépris. 

Je n'ai plus aucun respect pour des hommes ou des femmes politiques qui se divertissent à réciter de la mauvaise poésie sans respect et sans éclat, et qui le lendemain annoncent des coupures. Couper, réduire et mettre en opposition, voici l'essence de ce parti.

Jean Fournier

Citoyen, militant et professeur au collégial

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer