Sens de la démocratie

Ainsi donc selon nos édiles, la discussion est close. Deux clans... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Ainsi donc selon nos édiles, la discussion est close. Deux clans s'affrontaient: ceux qui croyaient que sans le fluor point de salut et ceux qui ont le sentiment de s'être fait fluorer royalement.

Ne reprenons pas le débat. Plusieurs l'ont très bien fait d'un côté comme de l'autre. Mais arrêtons-nous plutôt à la notion de démocratie dans ce cas.

Posons-nous donc la question suivante: comment nos représentants échevins et maire perçoivent-ils leur rôle? Pour eux, est-ce que le jour de l'élection est le seul moment durant leur mandat où ils prêtent attention et sourires à leurs électeurs? Ou se sentent-ils au contraire porteurs «non stop» des idées, opinions, espoirs de leurs électeurs quotidiennement et lors des réunions des conseils de ville. 

Malheureusement on a beaucoup de raisons de s'inquiéter si l'on se fie à leur écoute lors de la pétition de 20 000 citoyens concernant la fluoration de l'eau. Comment ont-ils pu rejeter du revers de la main ce qui a été une des plus importantes pétitions dans l'histoire de notre ville?

Comment ont-ils pu faire preuve d'autant d'insouciance et de mépris devant ces citoyens qui ont exprimé démocratiquement et légalement leur opinion? Et, en plus, dans un contexte clair où ils devaient s'assurer que la fluoration devait recevoir l'assentiment majoritaire de la population.

Essayez d'y comprendre quelque chose au plan démocratique!

Peut-on maintenant empêcher les citoyens de réaliser qu'il y a quelque part anguille sous roche? Comment expliquer logiquement, raisonnablement, démocratiquement ce qui se passe?

Vraiment déplorable, triste, inquiétante et incompréhensible cette situation qui remet sérieusement en question la valeur de l'intervention citoyenne.

Il est maintenant extrêmement important au cours des prochaines semaines de vérifier si finalement le chat sortira du sac et à quel prix.

Marcel Leblanc

Trois -Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer