La fierté exprimée en anglais

Récemment, lors d'une très belle journée ensoleillée, j'ai assisté a une... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Récemment, lors d'une très belle journée ensoleillée, j'ai assisté a une journée de compétition de football au terrain des Gothics de l'école secondaire Les Pionniers. Trois belles parties commençant par les benjamins suivi des cadets et finissant avec les juvéniles.

Plein de monde, beaucoup d'encouragements de la part des parents et amis présents. Un évènement particulier cher a ma famille, la présentation par M. Jimmy Thompson d'une plaque commémorative a l'intention d'un bâtisseur du football à cette institution, nommément mon frère Gilles Dion. 

Cependant, une ombre au tableau de cette merveilleuse journée. Joueurs, instructeurs et quelques partisans arboraient avec fierté leurs couleurs en portant un chandail genre kangourou avec capuchon avec, et c'est là que le bât blesse, une inscription dans le dos qui se lisait comme suit: «Proud to be a Gothic». Celui ou celle - ou peut-être ceux ou celles - qui ont autorisé ce geste devraient être fortement réprimandés par les autorités de cette institution. Je ne vois aucune justification à ce geste ou peut-être est-ce que quelqu'un, par l'entremise de ces pages, pourrait tenter de le faire? Chaque fois que je voyais cette inscription, j'en ressentais un malaise certain. 

C'était comme si je voyais le président de la société Saint-Jean Baptiste arborer un t-shirt avec l'inscription «Proud to be a member of the St. John the Baptist Society». 

Jacques A. Dion

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer