Ne délaissons pas le quai du sanctuaire

Monsieur Robert Aubin souhaite que les libéraux donnent un coup de pouce aux... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Monsieur Robert Aubin souhaite que les libéraux donnent un coup de pouce aux Forges du Saint-Maurice. C'est un endroit où le fédéral devrait certainement investir, mais il y a un autre endroit qui mérite l'attention des gouvernements.

Le quai de Cap-de-la-Madeleine, près du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, est maintenant interdit d'accès et un panneau nous rappelle de ne pas franchir la barrière.

Le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap attire environ 500 000 personnes chaque année. Je suis un citoyen qui a vécu sa jeunesse sur les terrains du sanctuaire.

Les visiteurs venaient par autobus, par train et aussi par des navires de croisière. Ils se retrouvaient dans un endroit naturel et représentaient un intérêt historique et culturel indéniable pour notre région.

Aujourd'hui, j'interpelle notre nouveau premier ministre afin de remettre ce quai sur pied et ainsi remplir sa fonction d'antan, à savoir le développement du Cap-de-la-Madeleine et aussi pour permettre de rétablir une traverse entre Bécancour et le quai du sanctuaire. Cela pourrait également servir à dévier la circulation, principalement lors de réparations sur le pont Laviolette, lesquelles s'annoncent fréquentes au cours des prochains mois.

Guy St-Pierre

Ancien résident du secteur Cap-de-la-Madeleine

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer