Redonnons à l'autorité parentale ses lettres de noblesse

Enfin, le gouvernement semble vouloir se pencher sur ce problème du décrochage... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Enfin, le gouvernement semble vouloir se pencher sur ce problème du décrochage scolaire en rendant la réussite accessible, ce qui sera bénéfique pour les enfants, en leur permettant d'être fiers d'eux-mêmes et pour la société, d'inclure dans la communauté des adultes impliqués pouvant stimuler la richesse collective.

Depuis plusieurs décennies il y a eu un laisser-aller à ce sujet. On avait l'impression que la loi du moindre effort était de mise et que tout le reste n'avait aucune importance, ce qui a eu comme conséquence, la perte d'une génération de jeunes talentueux.

Monsieur Proulx, le ministre de l'Éducation du Québec, a déclaré la semaine dernière qu'il mettra sur pied une consultation à l'automne afin de recueillir des suggestions menant à l'application de mesures pour atteindre le but visé.

Il est sûr qu'au départ, tout le monde pense à un engagement financier de la part du gouvernement, mais il ne faudrait pas que les yeux soient fixés que sur une colonne de chiffres, mais plutôt sur les enfants. Le ministre a clairement indiqué qu'il faut trouver des solutions pour favoriser l'engagement parental.

Je pense exactement la même chose. Je suis convaincue que les parents doivent être au coeur du parcours de l'élève. Et cela commence par le respect. Le respect de l'autorité des parents, des maîtres, des supérieurs. Souvenons-nous toutefois que ce n'est pas à sens unique que les gens doivent faire preuve de respect. Les autorités en place doivent aussi être respectueuses face à leurs subordonnés. 

Lorsque nous étions enfants, on nous a appris les vertus cardinales et théologales. Ne parlez pas de celles-ci aux enfants, ils n'en sauraient que faire, mais s'il vous plaît, parlez-leur de respect. Cette vertu les contient tous. Il est impérieux que tout le monde reconnaisse que le respect est essentiel dans la vie. C'est absolument navrant de voir à quoi mène le manque de respect dans la société. 

Il est impérieux de remettre en place l'autorité des parents. En grandissant, certains enfants ne sont pas du tout tenus; ce sont eux qui font la loi. Leur inexpérience risque de les entraîner un jour dans une forme de délinquance.

Les parents doivent discipliner leurs enfants et c'est à la naissance qu'il faut commencer. L'enfant ne veut plus aller à l'école. Il faut faire preuve de fermeté et l'y obliger. Ils finiront par comprendre que l'éducation est indispensable à leur bien-être, à leur avenir et qu'ils doivent respecter l'autorité de leurs parents qui ne souhaitent que leur bonheur.

Réjeanne Matton

Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer