Point de vue d'un croyant pratiquant 

PHOTO  LA PRESSE. OLIVIER PONTBRIAND - Montreal... (La Presse)

Agrandir

PHOTO LA PRESSE. OLIVIER PONTBRIAND - Montreal - 30 mai 2016. Dans cette photo: les eleves en classe de Ecole du Trait - d Union- 30 - reference 823844 Section: Actualites

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

À la suite des différentes opinions publiées dans ces pages, j'aimerais partager la mienne en lien avec le cours d'éthique et de culture religieuse (ECR).

Je ne suis pas un spécialiste ni un professeur d'université mais un croyant pratiquant.

Qu'on le veuille ou non, qu'on y croie ou pas, les religions font partie de notre réalité et regroupent plus de 4 milliards de personnes en ce monde. Je ne pense pas que le cours d'éthique fasse la promotion d'une religion en particulier mais présente dans l'essentiel les plus importantes. Être informé et vouloir se renseigner est sage et nécessaire.

Certains s'opposent à tout ce qui porte le sceau de religion, n'y voyant que des valeurs dépassées et aliénantes, ou bien le fait de vieux nostalgiques. Hier soir j'assistais au spectacle musical du groupe United dans une église évangélique de Longueuil. Plus de 800 personnes dont la grande majorité étaient des jeunes chantaient et manifestaient leur foi en Dieu. En juillet 2016, plus d'un million de jeunes se sont rassemblés autour du pape François à Cracovie, en Pologne, pour les Journées mondiales de la jeunesse. On rapporte que 3 millions de personnes ont assisté à la messe de fermeture.

Portés par leur foi, plusieurs témoins ont marqué notre histoire et continuent de le faire. Je pense à l'abbé Pierre, au Dalaï Lama, à Gadnhi, à Jean Vanier et à Mère Teresa qui a été reconnue sainte le 4 septembre dernier. Ces personnes sont des modèles de bonté, de sagesse et de grande humanité. Vouloir transmettre la réalité religieuse, c'est aussi reconnaître leurs témoignages et s'inspirer de leurs enseignements.

Je suis d'accord que la famille est le lieu privilégié où nos valeurs doivent prendre racines et se répandent mais cela n'exclut pas un cours d'éthique et de culture religieuse afin d'élargir nos connaissances et confronter nos propres croyances.

Le fait de voir dans les religions uniquement les aspects négatifs ne reflète pas, selon moi, la réalité qui est plus profonde. Pour beaucoup que nous sommes, la foi et sa pratique sont sources de joie, d'espérance et de paix intérieure. 

Michel Prescott

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer