Comment s'établit le vivre-ensemble

Sa Majesté des mouches... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sa Majesté des mouches

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Saluons la présentation de la pièce Sa Majesté des mouches, tirée de l'oeuvre de William Golding, par le Théâtre des gens de la place en ce moment à la Maison de la culture de Trois-Rivières.

La troupe est parvenue à nous offrir une production de haut calibre qui, à n'en pas douter, a exigé passablement d'efforts de la part de tous.

La pièce - et l'oeuvre - est construite de manière à longtemps nous laisser perplexe. Quelle est la métaphore?, me suis-je demandé pendant un bon moment face aux rivalités qui se forment au sein de ce groupe de jeunes hommes échoués sur une île.

Et puis l'absurdité de ces oppositions saute aux yeux. Les jeunes sont ébranlés quelque peu - heureusement! - quand deux d'entre eux en sont victimes. Enfin, on finit par nous offrir une leçon: celle de mieux comprendre comment s'établit le vivre-ensemble. Voilà une leçon qu'on n'oubliera pas de sitôt!

On sortira du spectacle émus en pensant combien il a fallu de répétitions et de concertations de toutes sortes pour réaliser un moment de théâtre semblable. Bravo!

Réjean Martin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer