Les enfants au coeur de nos choix

Pauline Marois... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Pauline Marois

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteure, Pauline Marois, a été première ministre du Québec de 2012 à 2014.

En 1997, le Québec se penchait sur l'état précaire de ses finances publiques. Cela n'a pas empêché le gouvernement du Parti québécois de chercher la voie pour construire une société plus juste.

Lors d'un sommet présidé par M. Lucien Bouchard, la décision a été prise de mettre en place une véritable politique familiale en adoptant trois mesures phares: une réforme du soutien financier par l'instauration de l'allocation unifiée pour enfant, le développement de services de garde éducatifs et l'instauration d'un régime d'assurance parentale.

Cette politique avait comme objectifs d'assurer l'équité par un soutien universel aux familles et une aide accrue aux familles à faibles revenus, de faciliter la conciliation famille-travail et de favoriser le développement des enfants et l'égalité des chances.

Les recherches ont démontré que nous avions misé juste, que l'initiative, en plus de contribuer à construire une société plus juste, avait clairement favorisé la croissance économique du Québec.

Aujourd'hui, l'Association québécoise des CPE nous offre l'opportunité de prolonger la réflexion sur cette politique audacieuse. Je souhaite que ce soit l'occasion de nous assurer que le Québec continue de consacrer les ressources essentielles à l'atteinte des objectifs que nous avions fixés et que nous soyons en mesure de garantir à chaque enfant, quel que soit son milieu social et économique, une véritable égalité des chances dans la vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer