Mme Sabrina Roy, nous nous souviendrons...

Sabrina Roy...

Agrandir

Sabrina Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Nous nous souvenons très bien de l'été 2015, ou nous avons passé plusieurs soirées et fins de semaine à parcourir les rues du district du Sanctuaire. Plus de 1100 signatures y ont été recueillies pour la pétition contre la fluoration de l'eau potable à Trois-Rivières. Les citoyens du district de Sabrina Roy signaient presque toujours. À l'aide de quelques bénévoles, nous les avons informés sur le produit chimique que la ville veut mettre dans notre eau du robinet.

Constatant la grande popularité de la pétition, nous nous sommes donnés comme mandat de rencontrer Mme Roy pour lui faire connaître la volonté de ses concitoyens: ils ne veulent pas aller de l'avant dans le projet d'ajouter cette substance, qu'est l'acide fluorosilicique, dans l'eau potable.

À notre grande surprise, la conseillère a catégoriquement refusé de nous rencontrer.

Mme Roy a d'abord répondu «vous pouvez me déposer vos documents par courriel, je les transmettrai au député concerné». Pour ensuite répondre à notre deuxième tentative, «veuillez adresser votre demande à la bonne instance soit le provincial. À moins d'un changement de leur part, ma position demeure la même». Deux réponses inacceptables, car Mme Roy comprend très bien que c'est elle que nous voulions rencontrer. Pas pour obtenir l'avis de la conseillère, mais pour que Mme Roy entende l'avis de ses concitoyens. Hélas! Mme Roy a non seulement voté POUR la fluoration de l'eau en 2014, mais elle est bien décidée à ne pas écouter les gens qui l'ont élue.

Nous avons été très surpris de la réaction de Mme Sabrina Roy et de son refus à vouloir nous rencontrer alors que d'autres conseillers municipaux, voulant en connaître davantage sur ce que leurs concitoyens ont à dire sur la fluoration, avaient accepté notre invitation. Il est du devoir d'un conseiller ou d'une conseillère d'être à l'écoute de ses concitoyens. Il est regrettable qu'elle ait refusé de les entendre.

Mme Roy, ne vous en déplaise, nous vous rappelons que ce sont les conseillères et les conseillers municipaux qui ont pris la décision de fluorer l'eau et qu'ils en sont légalement responsables. Des citoyens ont adressé deux plaintes au Protecteur du citoyen contre le MSSS. Or, le contentieux du Protecteur du citoyen est arrivé à la conclusion que les deux plaintes étaient irrecevables parce que la décision de la fluoration appartenait entièrement aux municipalités. Les municipalités sont entièrement responsables de la fluoration.

Mme Roy ne vous en déplaise, la démocratie existe au Québec. Faut-il vous rappeler ce que veut dire démocratie: démos veut dire «peuple» et krátos, «pouvoir». La démocratie désigne le régime politique dans lequel le peuple a le pouvoir (Wikipédia).

Madame Roy, vos concitoyens se souviendront aux prochaines élections municipales en novembre 2017 de voter pour un candidat ou une candidate qui écoute vraiment la population.

Christiane Bernier

Coordonnatrice des activités citoyennes pour la CTETS

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer