Carrefour des lecteurs

Les yeux plus grands que la panse (123RF/eobrazy)

Agrandir

123RF/eobrazy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Les yeux plus grands que la panse

J'étais présent à l'assemblée de Mont-Carmel et je suis un payeur de taxes. J'ai vu là une horde enragée ne rien vouloir écouter et pour la plupart ne rien comprendre aux supralocaux.

La Ville de Shawinigan a voulu ambitionner sur les municipalités environnantes et maintenant se sert allègrement des enfants pour arriver à ses fins. Et au grand plaisir du maire Angers, les parents ont décidé de l'appuyer peut-être inconsciemment.

Vous savez que c'est la première fois au Québec que des supralocaux sont demandés hors d'une même MRC.

L'Union des municipalités du Québec et le ministre n'ont pas voulu se mêler du dossier alors il doit y avoir quelque chose qui cloche. Il y a neuf municipalités qui ne sont pas d'accord, pas seulement Mont-Carmel.

Le maire de Shawinigan est à la recherche d'argent intensément, la dette de la ville est affolante et je crois qu'il voulait ramasser le plus d'argent possible et il a manqué son coup. 

M. Angers, une étude avec un partenaire ça se fait ensemble et un roi ça décide tout seul. Lequel êtes-vous?

Michel Rousseau

Notre-Dame-du-Mont-Carmel

Réponse à mon amie Noëlla Champagne

Lettre adressée à Noëlla Champagne en réaction à sa lettre intitulée «L'attaque n'est pas toujours bonne conseillère», publiée dans notre édition du 13 septembre dernier.

C'est avec une certaine surprise que j'ai pris connaissance des remarques concernant le débat de dimanche dernier au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.

D'emblée, je te mentionne que je me suis déplacé pour assister sur place, avec quelques 500 membres de notre parti, aux échanges entre les quatre candidats à la chefferie du Parti Québécois. Je ne me souviens pas de t'avoir croisée en ce dimanche après-midi radieux. J'en conclus que tu as regardé, avec des amis, le débat par le truchement d'Internet.

Contrairement à ton diagnostic, le candidat qui s'est montré arrogant, hautain et surtout irrespectueux envers les autres candidats est Jean-François Lisée. Son irrespect envers les autres candidats et les règles établies par le président de l'élection Archambault a poussé le modérateur Gougeon à demander que l'on coupe les micros. Plusieurs commentateurs ont posé le même diagnostic que moi. En particulier lundi dernier, lors d'une émission à Radio-Canada télé, les commentateurs Alec Castonguay et Vincent Marissal en ont abondamment parlé. Ils se sont particulièrement moqués de l'intervention brutale de monsieur Lisée envers Alexandre Cloutier: «Aie, écoute les réponses qu'on te donne...».

Je répète depuis le début de cette campagne à la chefferie que nous sommes des «adversaires temporaires». Après cette course à la chefferie pour le bien de notre parti et du Québec, nous devrons oeuvrer ensemble à la promotion et à l'avancement de notre pays en devenir.

En tout respect, reçois ma chère Noëlla, mon amitié la plus sincère. 

Pierre Clouâtre

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer