Un manque de jugement effarant

Jonathan Bettez... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jonathan Bettez

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Je n'arrive pas à comprendre la réaction de Kruger et du conseiller Bélisle dans l'affaire Jonathan Bettez.

Comment Kruger peut-elle justifier de pénaliser une entreprise entière (des propriétaires, des dirigeants et des employés qui ne sont accusés de rien) pour les agissements d'un seul dirigeant (qui, faut-il le rappeler, a été congédié)?

Et si c'était un dirigeant de Kruger qui était accusé, est-ce que Kruger trouverait juste que ses clients l'abandonnent ainsi? Et que dire du conseiller Bélisle, un avocat en plus!

Il fait complètement fi de la présomption d'innocence et il craint que l'argent que la Ville paie à Emballages Bettez ne soit utilisé pour la défense de Jonathan Bettez... C'est un argument difficilement tenable.

Et si Jonathan Bettez avait été arrêté pour avoir tué quelqu'un alors qu'il avait pris le volant en état d'ébriété, est-ce que ça le dérangerait que cet argent puisse aller pour sa défense? Est-ce que M. Bélisle sait à quelle fin est utilisé l'argent que la Ville paie à ses nombreux fournisseurs?

Il y a peut-être des alcooliques ou des toxicomanes qui s'en servent pour acheter de l'alcool et des drogues. On ne peut quand même pas contrôler ce que les gens font de l'argent qu'on leur paie pour des produits et services!

On peut très bien être mal à l'aise et l'exprimer, comme l'a si bien dit le conseiller Aubin, mais de là à cesser de faire affaire avec une entreprise qui n'est pas accusée de quoi que ce soit ou à annuler un contrat que la Ville a conclu avec cette entreprise, c'est un peu gros!

Je ne connais pas Jonathan Bettez, ni personne qui travaille chez Emballages Bettez, mais je sais que la présomption d'innocence, ça existe, et je sais aussi qu'on ne doit pas mettre tout le monde dans le même sac... Kruger et le conseiller Bélisle font preuve d'un manque de jugement effarant.

Danielle Hart

Saint-Pierre-les-Becquets

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer