Il faut sauver le microcochon Bacon!

Catherine Richard Daigneault a lancé une pétition sur... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Catherine Richard Daigneault a lancé une pétition sur Change.org dans le but de changer la réglementation et de pouvoir garder Bacon avec elle.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à l'article de Brigitte Trahan intitulé «Une pétition pour sauver son cochon domestique», publié dans notre édition du 18 août dernier.

Il ne faut pas lâcher! Continuons à soutenir Catherine dans sa démarche pour faire reconnaître les cochons miniatures comme animaux domestiques sur le territoire de Trois-Rivières. Il faut signer la pétition et surtout en parler (famille, amis, collègues de travail...) pour faire pression sur la Ville de Trois-Rivières pour qu'elle change la réglementation au sujet des petits cochons miniatures. Ils ne sont pas des animaux de la ferme en passant, car ils ont été élevés domestiquement comme les chiens et les chats dans des maisons familiales.

Pourquoi les cochons miniatures n'auraient pas le même traitement que les autres animaux dits «domestiques» mais qui ne le sont pas (serpents, araignées, cochons d'Inde, lézards et même les lapins)? Dans le cas de Bacon, que je connais très bien, il est calme, doux, très intelligent, affectueux, propre, il va sur son pipipad, on peut lui apprendre facilement des tours. Il est hypoallergène, ne dérange personne, ne fait aucun bruit quand il est seul à la maison - il fait plutôt la sieste. Il est l'animal de compagnie idéal, sans danger pour les enfants et les animaux, il est vacciné, suivi par un vétérinaire pour animaux domestiques (et non de la ferme... ils ne veulent pas traiter les micro-cochons domestiques, disant que ce ne sont pas des animaux de ferme), il est en très bonne santé. Il a été acheté bébé dans un endroit spécialisé pour l'élevage de cochons miniatures (éleveur Valérie Larose St-Louis, à L'Avenir, au Centre-du-Québec) et il a tous ses papiers en règles pour l'adoption. Où est vraiment le problème, s'il y en a un?

Alors un peu de compréhension gens de la SPA et de la Ville, mettons nous à l'heure de 2016 et des grandes villes. Changeons la réglementation s'il vous plaît!

On est avec toi Catherine! Bonne chance à toi et à Bacon, «parce que c'est pas juste un cochon»!

Richard Daigneault

Montréal

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer