Le Tapis rouge: péril en la demeure!

Le Tapis rouge... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Tapis rouge

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

La capitale régionale a déjà perdu la librairie Clément Morin, lieu de rencontres par excellence, et ce, sans qu'aucun effort du milieu culturel et des élus municipaux n'ait été fait pour éviter sa disparition.

Fort de cette expérience, assisterons-nous éventuellement au même cas de figure pour le Tapis rouge?

Ce lieu unique de représentations à Trois-Rivières de films français et étrangers présentés dans des salles modernes et confortables a interrompu ses représentations pour deux mois.

Comment expliquer qu'à ce jour, tout en s'inspirant de l'entente de partenariat Ciné-club les Beaux lundis de Shawinigan et Cinémas Biermans que le ciné-club de Trois-Rivières n'ait pas suivi cette voie?

Si une telle entente se matérialisait elle aurait comme double avantage d'assurer la pérennité du ciné-club tout en contribuant à maintenir celle du Tapis rouge.

En outre, les membres du ciné-club qui profiteraient des installations modernes du Tapis rouge, pourraient, par leur fréquentation régulière des lieux, mieux se renseigner sur les films à l'affiche. Cela assurerait un plus grand achalandage pour cette entreprise que la capitale régionale ne peut se permettre de perdre.

Partant de là, ne serait-il pas raisonnable que le milieu culturel et politique ainsi que les cinéphiles se mobilisent afin de faire la promotion de cette entente de partenariat entre deux parties ayant comme objectif de présenter un cinéma de qualité à Trois-Rivières?

Claude Gélinas

Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer