Les pitbulls: une solution

Un pitbull... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Un pitbull

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Interdisons les pitbulls. Rangez vos flèches: pas partout, pas tout de suite et de façon civilisée.

Pas partout, parce qu'il semble que les problèmes graves reliés à cette race de chiens soient causés par la présence immédiate de leurs semblables (autres pitous appétissants) où d'humains vaquant à leurs occupations. Interdisons les pitbulls dans certaines villes, certains endroits faciles à gérer de façon territoriale.

Pas tout de suite! N'enlevez pas les chiens à leur maître. Ne faites pas payer les bons maîtres pour les mauvais, ni les pitbulls qui ont une feuille de route impeccable pour ceux qui sont agressifs.

Interdisons l'adoption future de cette race dans les endroits ciblés et demandons la stérilisation des mâles qui y sont déjà établis.

Soyons civilisés! Les seules personnes outrées par cette mesure seront celles qui auraient tellement voulu avoir un pitbull dans le futur.

Dans mon cas, j'aimerais bien avoir une poule, animal au casier judiciaire pas mal moins chargé que le gros toutou, mais un règlement municipal m'en empêche.

Je mange quand même des oeufs, et j'aurai un jour ma fermette en bordure des limites de la ville.

D'ici une génération, le problème, s'il est encore existant, se présentera autrement.

Guillaume Morrissette

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer