Caisse mobile Desjardins: une présence différente

En réaction à la lettre de Marielle Cyrenne intitulée «Desjardins et son... (La Presse photo Robert Skinner ,)

Agrandir

La Presse photo Robert Skinner ,

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de Marielle Cyrenne intitulée «Desjardins et son projet de caisse mobile», publiée dans notre édition du samedi 16 juillet.

Desjardins souhaite apporter quelques précisions sur son projet de caisse mobile en lien avec les commentaires publiés récemment dans la section Opinions par Mme Marielle Cyrenne.

La caisse mobile Desjardins, un projet pilote lancé en juin 2016, est un centre de services aménagé dans un véhicule Novabus dans lequel on vise à offrir une expérience différente et une option supplémentaire à nos membres quant à leur façon de transiger avec leur institution financière. Sans remplacer les points de service fermés, la caisse mobile démontre une volonté de se réinventer en étant présente de façon différente, en différents endroits. Par exemple, la caisse mobile pourrait s'installer près d'un campus universitaire à la rentrée pour soutenir les initiatives d'éducation financière de la caisse avoisinante.

Lorsque les dirigeants élus d'une caisse prennent la difficile décision de fermer un point de service, c'est parce que l'utilisation qu'en font ses membres ne permet plus d'en assurer la viabilité.

Une caisse Desjardins, comme tout commerce ou toute entreprise, ne peut être plus forte que les affaires qu'on y fait.

Magasins de vêtements, entreprises médiatiques, commerces de musique doivent tous s'adapter à la réalité: de plus en plus de gens transigent en ligne plutôt que dans un emplacement physique. Lorsqu'une caisse ferme un point de service, elle est souvent le dernier ou l'un des derniers commerces à avoir pignon sur rue dans le quartier (après la pharmacie, l'épicerie, la quincaillerie...).

Ceci n'empêche pas Desjardins de chercher constamment de nouvelles façons de servir ses membres et clients en allant là où ils sont. De nouveaux modèles de points de services sont développés, des partenariats avec des municipalités sont tissés, des applications mobiles sont créées, des séances de formation sont données... Le projet pilote d'un point de service mobile s'inscrit dans l'idée de tester une nouvelle approche afin de vérifier si elle répond à l'évolution de nos membres et clients.

Chantal Danis

Conseillère en communication

Mouvement Desjardins

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer