Carrefour des lecteurs

Une réflexion nécessaire (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Une réflexion nécessaire

En réaction à l'éditorial de Martin Francoeur intitulé «Je suis bouche bée», publié dans notre édition du samedi 16 juillet.

J'ai toujours lu avec beaucoup d'intérêt les éditoriaux du Nouvelliste et les chroniques de Jean-Marc Beaudoin. J'apprécie le fait que notre quotidien laisse une place à l'opinion de chroniqueurs et d'éditorialistes, en plus d'offrir une tribune pour les lecteurs.

Depuis quelques semaines, voire quelques mois, je trouve les éditoriaux de M. Martin Francoeur très pertinents. Son sens critique est bien aiguisé et ses textes sont quand même toujours empreints de respect.

J'ai été interpellée par son article de samedi concernant l'attentat de Nice.

Il suscite une réflexion intéressante sur les moyens à prendre pour mettre fin au terrorisme ou pour au moins réduire le nombre d'attentats gratuits qui tuent des innocents.

J'étais de ceux et celles qui ont toujours été convaincus d'une approche plus pacifiste, mais il est vrai qu'on n'est pas loin de l'échec.

Je ne suis pas partisane d'un recours systématique à l'action militaire, mais je me demande quoi d'autre pourrait être envisagé.

Le terrorisme tel que pratiqué par des extrémistes, par des personnes radicalisées n'est pas simple à éliminer.

Jusqu'à maintenant, c'est vrai que tout ce qui a été fait (ou presque) était de l'ordre diplomatique ou dans une optique de renforcement de la sécurité à l'interne. Mais on voit bien que ça n'empêche pas des fous de commettre des actes terribles.

Merci, M. Francoeur, d'avoir suscité cette réflexion nécessaire, avec la sensibilité qui était bien à propos dans les circonstances.

Hélène Piché

Shawinigan

Y aura toujours une fleur...

Ce matin l'indignation me réveille et je dis non... Et puis non, je crie NON!

Non, tu ne seras pas le plus fort. Ta peur, ta violence, ta terreur, ne dessécheront pas nos coeurs. On aura toujours des larmes pour pleurer nos semblables, qu'ils soient noirs, blancs, athées ou croyants, âgés ou enfants...

Ne mêle pas Dieu à ta folie meurtrière, que tu l'appelles Jésus, Allah ou Jéhovah, Dieu n'est pas responsable de ton cerveau brisé. De cette maladie créée et propagée par toi, pour assouvir ta soif de violence, de pouvoir, d'ego démesuré qui te permet de croire que toi, tu as la vérité absolue!

Tu auras beau changer de visage pour continuer à propager ta haine, ton reflet dans le miroir demeure le même... Celui de la faiblesse.

Plus souvent qu'autrement, celui de l'enfance égarée au service d'un plus grand que soi... Parce que c'est rassurant. Parce que c'est rassurant. Parce que c'est rassurant.

Ta haine brise, tue, fais couler le sang de nos frères et celui de tes enfants. Mais ne vois-tu pas, du fond de ton trou, que nos larmes arrosent ce désert de colère et font pousser d'autres fleurs dans ton décor aride? Ne vois-tu pas que la vie est la plus forte parce que l'espoir et l'amour sont immortels? Ne sais-tu pas que lorsque nous perdons les gens que nous aimons, ils demeurent encore plus vivants dans nos coeurs, au fond de nos yeux, dans nos tripes. Et ça nous rend plus fort.

Alors que toi, tu te dessèches un peu plus chaque jour, un mort à la fois.

Non, tu ne me feras pas haïr au nom de ta folie et je refuse d'avoir peur.

Je continuerai d'arroser et faire pousser des fleurs qui se nommeront: Manu, Antoine, Mohamed, Aïsha, Karim ou Rachel... Elles seront bleues, roses, noires, jaunes, rouges...

Elles seront belles car engraissées d'amour... Et si quelques-unes se perdent happées par ta folie contagieuse, et bien j'en ferai pousser d'autres...

Y aura toujours une fleur...

Marjolaine Cloutier

Trois-Rivières

Appui et affection à nos amis français

À tous nos amis français, nous sommes avec vous par la pensée et le coeur face aux tragiques évènements survenus à Nice. Nous ressentons toute l'horreur de cet attentat, surtout commis lors de la fête nationale du 14 juillet, et nous le blâmons avec véhémence.

Soyez assurés que nous apportons notre soutien aux victimes, à leurs familles et à tous les Français qui sont au Québec, en France ou ailleurs dans le monde.

Tous les membres de la régionale Québec-France Mauricie-Centre-du-Québec vous offrent appui et affection.

Guy Julien

Président del'Association Québec-France

Mauricie-Centre-du-Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer