Carrefour des lecteurs

Un peu de civisme (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Un peu de civisme

La ville de Trois-Rivières se fait accueillante pour les motocyclistes et c'est bien ainsi. Ils participent à l'animation et aux activités de notre cité.

La très grande majorité des motocyclistes apprécient cet accueil et en retour ils respectent les règles de la circulation et démontrent beaucoup de civisme.

Cependant, une minorité semble se foutre éperdument de la qualité de vie des citoyens et préfère les perturber en poussant au maximum le niveau de décibels.

On peut alors se poser la question: existe-t-il des règles concernant le bruit et le niveau sonore de ces engins dont ils ont fort probablement modifié les silencieux? Si oui, est-ce que ces lois sont appliquées? Combien de contraventions sont distribuées à cet effet?

Si vous voulez avoir un aperçu de la situation, installez-vous, par exemple, sur les rues Laviolette, Royale ou des Forges, les vendredis ou samedis soirs. Vous en entendrez de beaux exemples de ces motocyclistes pour qui le degré de virilité semble directement proportionnel au niveau élevé de tapage de leurs véhicules.

Marcel Leblanc

Trois-Rivières

Vadeboncoeur et sa justice contre les policiers

Malgré un dépassement du délai pour s'inscrire contre les policiers, Alexis Vadeboncoeur pourra les poursuivre.

Son avocat avait «omis» de faire cette demande, car son client avait de «graves problèmes de toxicomanie» mais il était avant tout en «cavale».

Vous et moi n'aurions pas ce privilège de la justice. Selon Le Nouvelliste, ce voleur était armé donc dangereux. De plus, il est retourné braquer la même pharmacie risquant un autre face à face avec nos policiers (pas trop traumatisé?).

Le taux de criminalité n'a pas fini de diminuer à Trois-Rivières avec de telles décisions. Si j'étais policière, je laisserais courir un voleur armé et dangereux. Face à un homme armé, quels sont les droits des policiers - qui n'étaient pas drogués mais probablement sur l'adrénaline - dont la carrière a été détruite? Je leur souhaite une «aide sociale» et de ne pas avoir un sou pour payer ce voleur. À quand une collecte de fonds pour nos policiers à Trois-Rivières comme pour l'ex-députée libérale Nathalie Normandeau qui elle est «accusée de complot, de corruption, de fraude et d'abus de confiance»?

J'espère maintenant que les policiers de la région seront solidaires avec leurs confrères de Trois-Rivières.

Je n'ai plus confiance en notre système de justice!

Lucie Gervais

Trois-Rivières

Dessinez-moi un projet de pays...

Les candidats à la chefferie du Parti Québécois continuent les visites pastorales à travers le Québec, ils sont donc passés chez nous en Mauricie.

Madame Hivon, n'est-ce pas prendre la vieille méthode que de faire des promesses d'argent, comme vous l'avez fait aux organismes communautaires? Vous risquez par la suite, si vous êtes élue, d'être talonnée par ceux qui vous auront élue pour recevoir des subventions, et alors prise à la gorge pour remplir vos promesses, vous serez obligée de négliger ainsi les autres domaines aussi importants.

Monsieur Cloutier, vous aviez ma confiance, mais maintenant vous me décevez, votre discours flou et ambigu, comme si vous n'osez pas dire le fond de votre pensée, de peur de ne pas plaire à tout le monde, nous surprend! Concernant la laïcité et le multiculturalisme, vous semblez être du côté des libéraux plutôt que du Parti québécois. Et le cours ECR (Éthique et culture religieuse), vous n'en parlez pas? Vous voulez incarner la jeunesse et en être le porte-étendard; je sens que Jean-François Lisée se veut le chef de toutes les générations. Il n'est donc pas étonnant de voir que des jeunes de la Mauricie se rangent derrière Lisée.

Madame Ouellet, vous voulez tout de suite, un référendum et l'indépendance. Cet empressement qui peut paraître maladif est, selon moi, voué à l'échec.

Monsieur Lisée, vous avez raison de ne pas mettre la charrue devant les boeufs. Homme d'expérience et de vision, vous voulez d'abord chasser les libéraux du pouvoir! Logique, comment peut-on remplir des promesses si le parti n'est pas au pouvoir? Advenant que vous soyez élu, vous avez le mérite que votre programme est écrit noir sur blanc et déjà publié. Votre discours confirme votre désir de rassembler les gens.

Pour ma part, je veux du «concret» pas du flou. Mesdames et messieurs les candidats à la chefferie: «SVP pas des promesses-cadeaux: nous ne sommes plus des enfants!».

Le Petit Prince de Saint-Exupéry demandait: «Dessine-moi un mouton». Moi, je vous exhorte: «Dessinez-moi un projet de pays qui fasse rêver toutes les Québécoises et tous les Québécois»...

Andréa Richard

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer