Carrefour des lecteurs

Longue vie à La Fenêtre! (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Longue vie à La Fenêtre!

Il y a maintenant près de trois ans, nous avons fait la découverte d'un merveilleux endroit: La Fenêtre, Centre d'immersion aux arts. Comme la fille de mon conjoint, atteinte de paralysie cérébrale, arrivait au bout de son apprentissage scolaire, nous devions trouver une sphère d'activités où elle pourrait continuer à évoluer dans ce qu'on appelle la vraie vie. C'est à cet instant que nous avons découvert La Fenêtre.

Plusieurs cours y sont offerts: peinture, chant, théâtre, arts plastiques... Ma belle-fille est en fauteuil roulant et n'a aucune motricité fine pourtant elle suit des cours de théâtre et des cours de peinture. Elle a un problème d'élocution et malgré cela, elle y suit des cours de chant.

Les professeurs qui les accompagnent sont, à mon avis, des anges qui vont bien au-delà de leur temps de travail, des gens de coeur. Il y a quelques semaines, ils ont présenté leur spectacle de fin d'année, la consécration de leur travail acharné de toute une année, une pièce de théâtre incroyable menée de main de maître par le professeur Charles Simoneau et la deuxième partie, une chorale avec une prof du tonnerre, Anik St-Pierre. Si vous aviez pu voir la fierté dans le regard de tous les participants! La semaine suivante ce fut le tour du cours de peinture de nous présenter son vernissage avec une professeure qui doit elle aussi descendre des étoiles!

À toute l'équipe de La Fenêtre, merci de mettre de la fierté et du soleil dans le coeur d'Ann-Sophie. Merci de lui permettre de côtoyer de bien belles personnes qui, malgré leurs différences, réussissent à nous ramener aux valeurs fondamentales de la vie.

Longue vie à La Fenêtre, Centre d'immersion aux arts!

Andrée Lamy

Trois-Rivieres

En réaction à la lettre d'Isabelle Goupil-Sormany intitulée «Se défendre», publiée dans notre édition du 15 juin.

Dans sa dernière lettre d'opinion, Mme Goupil-Sormany nous parle du manque d'hygiène buccale dans nos écoles. Pourquoi la direction de santé publique, au lieu de prôner la fluoration de l'eau potable à coups de millions, se s'intéresse pas à instaurer un programme à coût nul (brosses à dents et dentifrice fournis par les dentistes) pour le brossage des dents dans les écoles du Québec, comme pour le lavage des mains?

Créer l'habitude de la propreté buccale dès le jeune âge des enfants équivaudrait à enrayer la carie dentaire à la grandeur du Québec sans fluoration de l'eau potable.

Marcel Genest

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer