Une victoire qui doit faire réfléchir

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, a reçu une chaleureuse accolade de la responsable du comité de mobilisation pour l'agrandissement de l'école Sainte-Marie, Marie-Ève Landry, lundi matin à Saint-Boniface.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Enfin! Les parents de Saint-Boniface peuvent pousser un soupir de soulagement. Ils peuvent surtout crier victoire dans le dossier de l'agrandissement de l'école primaire de la municipalité. L'annonce à laquelle on a procédé lundi vient clore plus d'un an d'efforts. Mais y a-t-il vraiment lieu de se réjouir? Pas complètement.

Pourquoi? Parce que ce n'est pas normal de devoir faire autant de tapage pour obtenir ce qui semblait être une nécessité. Une école était devenue trop petite pour répondre aux besoins engendrés par la croissance démographique d'une municipalité.

Il devrait, dans ce cas, y avoir des automatismes qui ouvrent la porte à des projets d'infrastructures plutôt que de vouloir envoyer des élèves en trop dans une école située à une vingtaine de kilomètres de la municipalité.

Mais non. Au lieu d'avoir un suivi de la fréquentation de l'école, des prévisions démographiques et un plan d'aménagement des établissements en conséquence, on a eu droit à toutes sortes de tergiversations qui ont entraîné leur lot d'émotions, de coûts, de frustrations, d'espoirs, de déceptions.

Surtout qu'en août 2015, le gouvernement disait non au projet d'agrandissement de l'école. Il y avait là de quoi démoraliser les troupes. Mais les parents - et la communauté bonifacienne en général - ont continué à croire en ce projet.

Ce n'est pas normal qu'une communauté doive porter à bout de bras un projet d'agrandissement et demander à répétition qu'on tienne compte des aspects humains dans les projets à long terme ou dans les mesures temporaires.

Au cours de la dernière année, la population de Saint-Boniface s'est mobilisée, a vendu des t-shirts, a multiplié les représentations auprès de la Commission scolaire de l'Énergie, des députés, des ministres qui se sont succédé. Les citoyens ont formé des chaînes humaines autour de l'école, ont pris part à des randonnées à vélo jusqu'à Québec pour sensibiliser les élus. Ils ont amassé des fonds, écrit plusieurs lettres d'opinion parues dans nos pages.

Ils n'ont jamais lâché le morceau et c'est tout à leur honneur.

Mais dans une société normale, ils n'auraient jamais dû se livrer à toutes ces activités. Certains parents étaient à bout de souffle. Il suffisait de voir l'émotion qui les a gagnés, lundi lors de l'annonce, pour voir à quel point leur engagement personnel dans cette cause était profond et sincère.

Comment se fait-il que d'autres ministères, comme celui des Transports, aient une planification de travaux et d'investissements plus efficace? Quand on répare un tablier de pont ou qu'on refait un viaduc, c'est qu'on tient compte des inspections, de la durée de vie projetée, de l'état de la structure. On n'attend pas que des automobilistes vendent des t-shirts ou forment une chaîne humaine sur le viaduc en question pour intervenir.

Mais ce n'est pas la première fois qu'une mobilisation porte ses fruits pour avoir un réel impact sur une décision gouvernementale.

En cela, il faut saluer les gens de Saint-Boniface. Leur victoire est totale.

On se doute bien que les députés de la région, tout comme les dirigeants de la Commission scolaire, ont poussé fort aussi. Et la collaboration du conseil municipal, qui a tout fait pour ne pas que les élèves du coin soient expédiés à Shawinigan-Sud, a été exemplaire.

Quand tout le monde tire dans le même sens, ça donne des résultats parfois extraordinaires.

Ce qui est dommage, c'est d'avoir dû en faire autant pour en arriver là.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer