Valeureux combattants

Le recteur de l'UQTR Daniel McMahon.... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le recteur de l'UQTR Daniel McMahon.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

J'ai lu avec grand intérêt la lettre concernant les lanceurs d'alerte parue samedi le 11 juin.

Je crois comme l'auteur que le nouveau recteur M. McMahon fait un excellent travail et mérite tous nos éloges.

Espérons qu'il réussira à redresser l'image de l'UQTR qui en a bien besoin après toutes ces années de scandales.

Cependant, si M. McMahon occupe ce poste, c'est justement parce qu'il y a eu des gens courageux qui se sont battus contre l'ancienne direction.

N'eût été leur courage et leur sens du devoir, l'ancienne direction continuerait à faire la pluie et le beau temps, un peu comme ce qui se passe au MTQ.

Ces valeureux combattants ont malheureusement presque tous été expulsés et ont vu leur réputation drôlement ternie. Des ex-cadres ont décidé à leur tour de s'exprimer et c'est tout en leur honneur.

Les retraités, qui connaissent très bien le milieu et qui ont sûrement gardé d'excellents contacts, ont parfaitement le droit d'exprimer leurs opinions.

Je crois comme eux que justice doit être rendue et que M. McMahon devrait faire tout ce qui est en son pouvoir pour corriger cette grande injustice.

En terminant, j'invite les lecteurs à relire l'histoire du Capitaine Dreyfus. (N'eût été Émile Zola, ce jeune soldat aurait passé le reste de sa vie en prison).

Vous pourrez constater que certains dirigeants ont un sens de la justice à géométrie variable.

Si on abandonne les lanceurs d'alerte, on ne saura jamais ce qui se passe vraiment derrière les belles façades.

Les Panama Papers en sont un bel exemple.

Gilles Benoît

Retraité

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer