Trois-Rivières aplati, sans l'accent français

Les lettres de l'Amphithéâtre Cogeco.... (François Gervais)

Agrandir

Les lettres de l'Amphithéâtre Cogeco.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

On vient de voir ce «Trois-Rivières» affiché sur le fleuve à hauteur de l'Amphithéâtre, comme nous le montrait une photo dans Le Nouvelliste ce mercredi 8 juin.

C'est hélas sans mesure, me dis-je, si les points sur les I et l'accent grave sur le premier E n'y sont pas. Ainsi, ça fait triste, uniforme, écrasé, sans vie; nous méritions mieux que ça...

Heureusement, n'aurons-nous pas à l'apprécier si souvent, n'allant presque jamais ni sur la rive sud, ni sur le fleuve...

Mais pourquoi ce Trois-Rivières aplati? Voyez ce qu'on avait fait à Montréal avec l'UQÀM. Là, c'était joyeux; ainsi ça célébrait l'accent français!

Réjean Martin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer