Pratiques commerciales à La Tuque: évitons de généraliser

La plupart de nos commerçants ont des heures... (Audrey Tremblay)

Agrandir

La plupart de nos commerçants ont des heures d'ouverture très accommodantes qui sont habituellement définies en fonction des habitudes de consommation de leur clientèle respective.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre d'opinion de Mme Sylvaine Lalancette intitulée «Vivre à La Tuque et économiser...», publiée dans notre édition du 2 juin.

La Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice souhaite réagir à la lettre d'opinion publiée par Mme Sylvaine Lalancette, dans Le Nouvelliste.

La Chambre souhaite particulièrement rectifier le tir en regard des propos qui concernent les heures d'ouvertures ainsi que le service à la clientèle offerts par les entreprises de la Haute-Mauricie. Nous souhaitons sensibiliser la population à éviter de généraliser à l'ensemble des commerçants des situations en fonction de mauvaises expériences vécues de façon isolée. En effet, la plupart de nos commerçants ont des heures d'ouverture très accommodantes qui sont habituellement définies en fonction des habitudes de consommation de leur clientèle respective.

La Chambre a d'ailleurs mis beaucoup d'efforts dans les dernières années afin de sensibiliser ses membres à l'importance d'offrir des heures d'ouverture adaptées à leur clientèle et un réel changement a été observé.

Nous croyons que la majorité des commerces offrent un excellent service à leurs clients et s'efforcent de répondre au mieux à leurs besoins, et ce, malgré le contexte économique difficile. Cet effort se reflète d'ailleurs dans leur prospérité ainsi que dans la fidélité de leurs clients. Si par contre, certaines pratiques irritent les consommateurs, nous invitons ces derniers à leur faire part de leurs suggestions et commentaires directement afin que les commerçants concernés puissent améliorer leurs pratiques.

De grâce, ne mettons pas tous les commerçants dans le même panier. Cela aurait pour effet de dévaloriser la majorité d'entre eux, qui font preuve d'un réel professionnalisme et qui s'efforcent de donner le meilleur à leurs clients, avec succès.

Manon Côté

Directrice générale

Mélanie Ricard

Présidente

Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer