Bien d'accord!

En réaction à la lettre de Charles Pleau intitulée «

Agrandir

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de Charles Pleau intitulée «À quoi dois-je m'attendre...», publiée dans notre édition du 28 mai.

Je lis avec délice, ce matin, la lettre d'opinion de Charles Pleau, pilote... et je suis tellement d'accord!

Je me souviens parfaitement, à l'époque où j'habitais à Montréal, de nouveaux résidents propriétaires qui avaient obtenu le déménagement d'un abattoir qui était pourtant à cet endroit depuis des décennies...

Je me rappelle aussi de nouveaux propriétaires, le long de l'autoroute 25, à Terrebonne, qui avaient «braillé leur vie» pour obtenir un mur antibruit...

Regarde, quand tu vas t'établir, te bâtir ou emménager à proximité d'une source de bruit, d'odeurs ou de désagréments déjà présente à cet endroit, tu cours franchement après les problèmes.

J'ai hâte que les autorités en place, municipales ou gouvernementales, mettent enfin leurs culottes et stipulent sur les permis de construire ou dans les règlements que quiconque désire s'installer à un tel endroit, le fait en toute connaissance de cause et renonce à un recours contre les droits acquis de toute entreprise déjà existante au même endroit.

Me semble que ça tombe sous le sens. Et inversement, il devrait être interdit à une entreprise dérangeante de venir s'établir tout près de secteurs résidentiels.

Cela éviterait un tas de problèmes et de coûts astronomiques à tout le monde.

Diane Cyr

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer