Démocratie ou le règne des lunettes roses

Il y a quelques semaines, une coalition de propriétaires se sont réunis dans le... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Il y a quelques semaines, une coalition de propriétaires se sont réunis dans le but d'élire un comité de citoyens. Ce comité avait pour but de représenter les propriétaires de la rue Royale Nord à Louiseville.

Le but premier était de discuter avec les élus de la ville du pourquoi du non-prolongement des égouts sur la rue Royale. On est à deux kilomètres du centre-ville.

De plus, la route est en piètre état. On parle de la route classée «verte» donc un joyau pour la ville. Lundi dernier, à la séance du conseil, nous avons assisté à une fermeture à double tour du maire et de certains conseillers. Le comité de citoyens n'a pu faire valoir ses points.

Si un comité de citoyens ne peut discuter avec un groupe d'élus et si on ne peut, en 2016, échanger en tout respect, car le respect est aussi associé à l'écoute, où s'en va-t-on?

Sommes-nous en présence d'une dictature à Louiseville? Malgré tout, j'aimerais remercier certains membres du conseil qui sont restés après la séance.

Portons nos lunettes roses et disons-nous que tout va bien, profitons du wi-fi au centre-ville, le développement de la ville continue entre les trous, les bosses et la gravelle.

Paul-André Gagnon

Louiseville

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer