Du vol!

Parce qu'une entreprise, à la mentalité de pirate,... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Parce qu'une entreprise, à la mentalité de pirate, continue ses méfaits, des abonnés paient pour un service médiocre ou nul et ne bénéficient plus d'un outil de travail essentiel. Qui l'eût cru?

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Du vol! Comment appeler cela autrement?

Tout fonctionnait à merveille jusqu'à ce qu'une «mystérieuse» compagnie de service Internet étende ses ondes sur un secteur que l'entreprise Sogetel a sous licence.

Qui paie pour? Un bon nombre d'abonnés du secteur Bécancour qui perdent toute communication Internet ou qui ont une perte importante de stabilité depuis deux ans et plus.

Qui fait quoi? L'entreprise Sogetel est intervenue autant qu'elle pouvait auprès d'Industrie Canada qui a tardivement remis à l'ordre les fautifs. Mais, avec encore plus d'audace, le problème recommence. Industrie Canada finit par revenir, mais nul ne semble avoir été blâmé, le problème persiste.

Parce qu'une entreprise, à la mentalité de pirate, continue ses méfaits, des abonnés paient pour un service médiocre ou nul et ne bénéficient plus d'un outil de travail essentiel. Qui l'eût cru?

Désormais privé d'un service stable, il devient impossible de payer des comptes, mettre à jour un site Web, ni, par exemple, compléter le recensement, et étonnamment, se voir faire la fête quand un courriel passe.

On ne peut que déplorer l'incapacité d'Industrie Canada d'agir efficacement. Qui voudrait offrir un autre service entre-temps et qui voudrait investir sur l'amélioration ou l'entretien de ses équipements puisque la fibre optique s'annonce pour 2017? Est-ce que l'obtention de permis d'installation et d'exploitation de la fibre optique favoriserait un profil bas?

Que reste-t-il à faire? Espérer que les différents acteurs trouvent une solution rapidement. Ou alors, maugréer, je dirais même plus, enrager un an en espérant la fibre et souhaiter un dédommagement à sa juste valeur du fournisseur de service qui saura le réclamer aux pirates des ondes, les véritables fautifs... ou peut-être rêver à l'autodiscipline de ces voyous?

Nicole Racine

Bécancour

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer