Lait diafiltré: il est temps d'agir!

L'industrie laitière est le plus important secteur bioalimentaire... (La Presse)

Agrandir

L'industrie laitière est le plus important secteur bioalimentaire québécois. Elle entraîne des retombées économiques importantes et elle crée de nombreux emplois dans l'ensemble des régions québécoises.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteur, Marc H. Plante, est député de la circonscription de Maskinongé et adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques.

L'industrie laitière est le plus important secteur bioalimentaire québécois. Elle entraîne des retombées économiques importantes et elle crée de nombreux emplois dans l'ensemble des régions québécoises. Le comté de Maskinongé est riche de son agriculture et de ceux qui y consacrent leur vie.

La circonscription de Maskinongé regorge d'agriculteurs qui travaillent fort, qui nourrissent nos familles, qui entretiennent avec passion et ferveur leurs entreprises.

Il est important d'agir, car l'inaction a de graves conséquences pour les producteurs de lait qui perdent en moyenne, chaque semaine, entre 500 $ et 1000 $ sur leur chèque de paye. Des actions aussi rapides que concrètes doivent être prises afin de minimiser l'impact sur le revenu des producteurs.

Je me suis fait un devoir de parler en votre nom à mon collègue et ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis, et je vous confirme que votre voix est bien entendue.

Soyez assurés que le gouvernement du Québec continue d'utiliser toutes les tribunes afin de rappeler l'importance du système de gestion de l'offre et la nécessité de préserver les conditions qui permettent son bon fonctionnement. À cet effet, le travail de mon collègue, Pierre Paradis, mérite d'être souligné.

Je me permets également de saluer le travail de ma collègue, la députée fédérale de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, qui répète au Parlement à Ottawa, jour après jour, les cris du coeur qu'elle entend aux quatre coins de notre région et demande des comptes pour nos agriculteurs inquiets.

Nous souhaitons des gestes significatifs du gouvernement fédéral, dans le dossier du lait diafiltré, qui avait pris des engagements en ce sens lors de la dernière campagne électorale

S'il vous plaît, il faut agir!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer