Réveillez-vous!

Le premier ministre Philippe Couillard.... (Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard.

Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Depuis quelques jours, il y a encore des manifestations contre le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Beaucoup de groupes de personnes sont insatisfaits.

Il y a quelques années, on pouvait voir presque à tous les jours des manifestations parfois violentes contre le gouvernement libéral. Que ce soit la colère des étudiants, ou celle de la population qui réclamait une commission d'enquête sur l'industrie de la construction, le taux d'insatisfaits montait à 70 %. Pendant deux ans, le gouvernement Charest a refusé cette commission. Puis finalement, sous la pression de la population, on a eu droit à la commission Charbonneau.

Lors de cette commission, on a vu et entendus des témoins: des travailleurs, des fonctionnaires de municipalités, du gouvernement, des ingénieurs, des présidents de compagnies, des représentants syndicaux. Il y a eu aussi des responsables du financement des partis politiques, des chefs de cabinet et même des ex-ministres qui s'y sont présentés pour témoigner.

Beaucoup de ce beau monde ne savait pas ce qui se passait, ne se souvenait pas. Puis, devant les preuves déposées par les procureurs de la couronne, ils retrouvaient soudainement la mémoire. Il y avait même une ministre qui ne savait pas combien devait lui rapporter sa campagne de financement.

La commission Charbonneau a coûté une fortune et n'a donné lieu qu'à très peu de condamnations.

Puis nous avons eu droit à une élection générale. La population était insatisfaite. On pouvait s'attendre à ce que cette population se débarrasse de ce gouvernement libéral. Mais non. On a élu un gouvernement libéral majoritaire. Il faut le faire! Il faut aimer souffrir.

Depuis quelques semaines nous avons eu droit à des compressions dans différents ministères de la part du gouvernement libéral. Encore des manifestations de la part de la population, des travailleurs, des représentants syndicaux.

Nous avons eu droit à neuf élections partielles depuis les élections générales de 2014.

Encore une fois, nous avons voté pour des candidats libéraux.

On en a même élu cinq.

Un sondage accorde présentement un vote à 30 % pour les libéraux.

Moi, si j'étais un député ou un ministre libéral, je serais content de voir que l'on est un peuple sans colonne vertébrale.

Claude Barette

Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer