Maman se conjugue au présent

Ne plus chercher au ciel une étoile qui... (La Presse)

Agrandir

Ne plus chercher au ciel une étoile qui scintille et qui, dans cet hiver déjà gourmand, s'est alitée au firmament.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Maman se conjugue au présent...

Depuis quelques semaines j'essaye sans succès de te conjuguer au passé...

En retard, sans doute brumeuse d'un excès d'intensité, je viens de comprendre que je n'ai pas à le faire...

Pour moi MAMAN ne se conjuguera qu'au présent.

Dans chacun de mes gestes, à l'orée de mes doutes... À la fin comme au commencement; il y a toi. Il y a eu toi. Il y aura toi...

Dans le timbre de ma voix; il y a toi...

Dans cette absence de logique qui m'habite parfois, il y a toi...

Au fond de mon regard, cet amour de l'autre, des autres, c'est toi....

Dans ce goût du beau qui me fait garnir les plats de couleurs, d'odeurs, de fleurs, il y a toi...

Dans ce désir profond de changer un tant soit peu le monde afin de le rendre plus beau, il y a toi...

Ne plus chercher au ciel une étoile qui scintille et qui, dans cet hiver déjà gourmand, s'est alitée au firmament. Simplement écouter ce battement dans ma poitrine qui est aussi le tien.

Apprendre à prendre! Apprivoiser cet héritage que tu me laisses, la trace de tes pas, tes doutes, tes chagrins, tes bonheurs... Devenir meilleure! En m'habillant de toi... Grandir... pour une deuxième fois!

La douleur m'arrache le coeur. Mais tu es là! Alors je me permets pour un moment, pour un moment seulement, de lâcher prise et te confier cette peine.

Car MAMAN ne se conjugue qu'au présent.

Marjolaine Cloutier

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer