Où s'en va notre culture livresque?

Le congédiement d'Alain Michaud, bibliothécaire à La Tuque,... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le congédiement d'Alain Michaud, bibliothécaire à La Tuque, crée des remous dans cette collectivité.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Lettre adressée au maire et aux membres du conseil municipal de la Ville de La Tuque.

Il est difficile de croire et d'accepter que la Ville de La Tuque, à l'heure de la mondialisation, se passera d'un bibliothécaire et surtout d'Alain Michaud.

Vingt-cinq années d'implications soutenues et sans faille. Vingt-cinq années qu'il a amené non seulement à bon port la culture du livre, mais qu'il l'a portée au pinacle.

Nous sommes tellement désolés que nos élus soient méconnaissants de tous ces investissements. Tellement peinés que tout ce travail soit balayé sous le tapis et que désormais les efforts octroyés au succès et à la réussite littéraire et livresque périclitent.

À vous, nos élus, savez-vous ce que nous perdons? Permettez-nous d'en douter.

Alain Michaud c'est 25 années de passion, d'amour, d'implication, d'intégrité...

Alain Michaud c'est des lancements de livre d'auteurs tant latuquois que québécois; des conférences de professionnels dans différents domaines de la culture; des participations actives dans les clubs de lecture (10 ans) et d'écriture (2 ans); l'organisation d'animations tant pour les tout petits que pour adultes; la collaboration à la réussite scolaire; une présence assidue et impliquée à toutes les activités tant en soirée que durant les fins de semaine; des acquisitions de livres et de différents soutiens judicieux sollicités par la clientèle; le souci de fournir à la clientèle les nouveautés dans tous les domaines tant littéraire que documentaire; l'intérêt toujours plus grand à la mise en place des innovations technologiques entourant la lecture; le respect à la lettre des budgets; la pertinence de publiciser notre bibliothèque par des activités originales; l'implication dans différents comités, ou auprès de différents organismes touchant la culture; la récupération et la vente de livres usagers provenant du milieu comme de l'élagage pertinent; le souci d'achats locaux auprès de notre librairie ABC.

Alain Michaud n'est pas celui qui cherche la gloire ou les applaudissements pour toutes ces réussites. C'est tout à son honneur d'autant plus que tous ces gestes posés à hausser, à redorer le flambeau de la culture ont été faits de façon si authentique, si professionnelle, si soucieux du patrimoine latuquois.

Tout ceci n'étant que la pointe de l'iceberg. Le travail de fond, souterrain, comme tous les contacts afin de servir la clientèle avec justesse est gardé sous silence, tant l'intégrité et l'humilité sont sous-jacents à chacune des actions posées à satisfaire et combler les attentes de la population.

Merci de nous lire avec intérêt. Nous sommes plusieurs lectrices actives et impliquées dans les différentes activités qu'Alain Michaud a mises sur pied en tant que bibliothécaire professionnel.

Les souliers laissés sur place lors du congédiement cavalier de notre bibliothécaire seront difficiles à chausser. Puisque ce sont les souliers d'un géant.

Lynn Bérubé

Marjorie St-Pierre

Francine Brunet

Danièle Roy

Judith Bourgault

Flore Bérubé

Ginette Scarpino

Lyse Lafrenière

Céline Jutras

Ginette Drolet

Sylvie Gauthier

Valérie Desbiens

Reine MacDonald

La Tuque

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer