Un héritage qui ne se perd pas

Dans un pays qui devient de plus en plus multiculturel, il me semble que c'est... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Dans un pays qui devient de plus en plus multiculturel, il me semble que c'est important de transmettre nos racines spirituelles et religieuses car ce sont elles qui ont façonné ce que nous sommes devenus maintenant.

Notre identité s'est bâtie à partir d'une croissance qui repose sur des valeurs fondamentales en éducations, en nourritures et en soins de toutes sortes apportés au corps, mais aussi à l'âme et à l'esprit, pour leur épanouissement.

Cependant, dans notre société moderne de consommation, tout converge sur le bien-être du corps physique. Malheureusement, nous sommes en train d'oublier qu'au cours de sa vie, les soins apportés à l'âme et à l'esprit sont aussi importants pour l'évolution de l'être humain tout entier.

Il en a grandement besoin pour continuer de grandir intérieurement tout en s'enrichissant des expériences de l'esprit du corps! Le temps s'imprime sur l'apparence du corps physique malgré les soins; mais ceux apportés à son intériorité expriment toute sa grandeur!

Cet état d'esprit se forge graduellement avec les semences spirituelles et religieuses que les parents donnent à leurs enfants dès leur jeune âge. Cet héritage ne se perd jamais à coté de bien d'autres; même enfoui dans les souvenirs pour certains, il refait toujours surface pour trouver du soutien, chercher des réponses, enrichir ses relations, donner du sens au parcours de la vie au gré des expériences familiales, sociales et culturelles propices à l'évolution. Comment développer les semences de cet héritage?

En suivant une catéchèse, qui se définit actuellement comme un service d'accompagnement dans le respect de chaque cheminement. C'est aussi une rencontre, une porte qui s'ouvre sur l'univers animé de la vie pour en faire écho à partir des leçons puisées des Saintes Écritures.

D'ici septembre, c'est le temps des semences. Commencez à en parler à vos enfants; c'est le plus bel âge pour transmettre cet héritage en les inscrivant à la catéchèse de votre paroisse.

Malgré les scandales, les écarts, les changements et même vos mauvaises expériences reliées à des fautes entièrement humaines, soyez fiers de vos racines en pensant à toutes les valeurs positives qu'elles ont apportées dans notre société et dans nos propres vies.

Sans elles, à quoi ressembleraient par exemple nos lois sociales, familiales, amoureuses? Pensons à l'avenir, à notre identité et aux valeurs chrétiennes léguées aux générations futures. C'est notre responsabilité dès maintenant.

Michelle Grenier

paroisses Immaculée-Conception et Saint-Étienne-des-Grès

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer