Lixiviat ou fluor: même illogisme!

Le conseiller René Goyette a démontré tout l'illogisme... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le conseiller René Goyette a démontré tout l'illogisme dont un gouvernement est capable dans le dossier du lixiviat du dépotoir de Saint-Étienne-des-Grès.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à l'article de Brigitte Trahan intitulé «RGMRM: jusqu'à 200 000 $ gaspillés par mois».

Le conseiller René Goyette démontre tout l'illogisme dont un gouvernement est capable dans le dossier du lixiviat du dépotoir de Saint-Étienne-des-Grès. Défense de rejeter des matières toxiques à un point A, mais autorisé si transportée par camion-citerne, au point B.

Or si la logique de M. Goyette est valable pour le lixiviat, elle devrait l'être encore plus dans le dossier de la fluoration de l'eau potable, où le produit utilisé sera l'acide fluosilicique.

Ce produit est interdit de rejet dans l'air, l'eau, le sol par les lois environnementales. Il s'agit d'un déchet industriel toxique, sous-produit de l'industrie des engrais phosphatés.

Pourtant il est question ici de sa réintroduction dans l'environnement à l'usine de filtration de Trois-Rivières, par un moyen détourné, la fluoration de l'eau potable.

Ce déchet se retrouvera dans l'eau potable qui alimente une population de 134 000 Trifluviens. Heureusement que le ridicule ne tue pas... comme dit si bien M. Goyette.

On se trouve devant un scénario, une situation analogue tout aussi incohérente, à l'usine de filtration de Trois-Rivières. L'acide fluosilicique utilisé pour fluorer l'eau sort des poubelles des industries d'engrais phosphatés. Là est le point A.

Ce déchet industriel ne peut être éliminé dans l'environnement à cause de sa grande toxicité pour les écosystèmes. La matière toxique est donc récupérée, conditionnée pour son transport par camions-citernes, vendue, exportée, direction usine de filtration des municipalités qui fluorent. Là est le point B.

Les Trifluviens ingurgiteront ce déchet à petites doses, plusieurs fois par jour, car l'eau n'est pas seulement bue mais utilisée pour cuire des aliments qui en absorbent. Voilà la réalité du comment on se débarrasse de ce déchet industriel toxique pourtant interdit de rejet dans l'environnement par les lois, mais permis aux usines de filtration.

En résumé, la logique de M. Goyette, sans faille dans le dossier du lixiviat, s'applique à la fluoration de l'eau potable, avec un problème bien plus grave: celui de se défaire d'acide fluosilicique directement dans les eaux municipales de consommation.

Qui boirait un vin auquel on aurait incorporé du lixiviat ou du fluor industriel, un Château Saint-Étienne Grand Crus Classés - Lixiviat, Année 2016? Ou encore, qui accepterait une dose de lixiviat dans son café matinal?

Bref, le fluor qu'on veut nous faire avaler de façon coercitive, est du même acabit. Non merci dans mon café! Ni dans la soupe! Ni dans le biberon pour bébé.

Comme dit le proverbe seuls les sots ne changent jamais d'idée. Espérons chers citoyens (nes), que le conseiller Goyette demeurera un apôtre de la logique municipale et se rangera du côté de ceux qui préfèrent une eau saine, plutôt qu'une eau fluorée aux lixiviats de l'industrie du fluor. Car ici prend tout son sens le «principe de précaution» qui doit guider nos élus.

C'est maintenant 17 000 citoyens adultes qui ont signés la pétition pour dire aux conseillers NON MERCI pas de fluor dans mon eau potable! Une ville comme Trois-Rivières qui prétend prendre un virage Vert ne peut ainsi s'en foutre et clamer «Le dossier est clos».

Le seul geste logique et valable dans un tel contexte est d'arrêter immédiatement les travaux relatifs à l'installation d'un système à fluorer les Trifluviens et ainsi mettre fin de façon définitive à l'importation et au rejet de ces fluorures toxiques dans notre eau potable.

Disons NON au ridicule! Disons OUI à une eau saine, sans fluor industriel toxique.

Jean-François Gaudette

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer