Analyse de la situation du hockey en Mauricie

Depuis quand une fédération sportive peut-elle choisir pour... (François Gervais)

Agrandir

Depuis quand une fédération sportive peut-elle choisir pour les parents l'école où devra étudier leur enfant?

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

La semaine dernière, on a pu lire dans Le Nouvelliste une excellente analyse de vos journalistes sur la situation du hockey en Mauricie. J'aimerais donner mon opinion de parent sur la guerre que livre Hockey Québec (HQ) à la Ligue de Hockey Préparatoire Scolaire (LHPS).

L'offre hockey en Mauricie n'a jamais été aussi grande. Hockey Québec est toujours là et la LHPS gagne en popularité. Qu'est-ce qui peut expliquer l'engouement des familles d'un peu partout au Québec pour cette ligue de hockey non fédérée?

Plusieurs facteurs ont de l'influence dans le choix des parents de faire jouer leurs enfants dans cette ligue (LHPS). Ces facteurs sont ceux dont on a tenu compte pour l'éducation de notre enfant qui jouait au hockey et au football en Mauricie il y a de cela quelques années. Nous avons été parmi les premiers parents à adhérer à la LHPS, principalement pour les valeurs qu'on y véhicule.

Tout d'abord, je dirais que le point qui nous a le plus influencés est le suivant. Dans les écoles de la LHPS, tout comme dans les écoles privées américaines, l'enfant va à l'école à temps plein tout en pratiquant son ou ses sports. On est loin du programme Sport-Études des écoles encadrés par HQ où les élèves vont à l'école à temps partiel. Il y a une grande différence entre le programme Sports-Études de HQ et le programme Études-Sport de la LHPS. Cette différence se situe au niveau de l'importance accordée aux études.

HQ tient les parents en otage avec sa structure intégrée de développement en obligeant les famille à envoyer leurs enfants à l'école Les Estacades pour poursuivre leur développement en hockey. Depuis quand une fédération sportive peut-elle choisir pour les parents l'école où devra étudier leur enfant? On ne voit cela qu'au Québec. Avec la LHPS les parents en Mauricie ont maintenant le choix d'envoyer leurs enfants où ils veulent pour qu'ils puissent jouer au hockey dans une ligue de bon calibre.

Qu'est-ce qui est le plus important pour son enfant? Jouer au hockey dans une structure où les études sont secondaires ou étudier et jouer aux hockey dans une école où les études passent en premier. Toute la question est là.

Ensuite, il y a le fait que dans les écoles de la LHPS il est possible pour les étudiants de pratiquer plusieurs sports durant l'année scolaire. Ce n'est pas le cas dans la structure de HQ. Cette fédération nuit à la pratique d'autres sports en offrant une offre hockey douze mois par année. La surspécialisation en bas âge est néfaste pour le développement physique de l'enfant. Ceci donne un autre avantage marqué à la LHPS. Dans cette structure, le jeune peut pratiquer de deux à trois sports durant son année scolaire incluant le hockey sur glace. Il se développe alors beaucoup plus comme athlète que simplement comme hockeyeur.

En troisième lieu, je dirais qu'il y a aussi l'expérience des entraîneurs en place dans les écoles LHPS de la Mauricie. Les entraîneurs sont des personnes d'expérience accompagnées de spécialistes en enseignement de l'activité physique. Ces écoles n'ont rien à envier à la structure intégrée de HQ.

Nous croyons, en tant que parents, que les études sont ce qu'il y a de plus important dans la vie. Pour nous il était important que nos enfants aient une éducation de qualité. Mais surtout nous voulions que nos enfants aillent à l'école à temps plein avec tous les sacrifices que cela leur demande pour concilier étude et sport. Le sport devient alors formateur et non une raison pour se sortir des bancs d'école.

Claude Trudel

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer