Un oeil au beurre noir

Déçu, non, très très déçu car j'aurais grandement... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Déçu, non, très très déçu car j'aurais grandement apprécié qu'on nous informe tout de suite du problème et qu'on nous fasse la suggestion de passer chercher nos billets directement à la salle Thompson; cela aurait été tellement plus simple.

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

«Nous avons augmenté la capacité du site et avons réalisé toutes sortes de tests pour s'assurer que tout fonctionne bien et pour que rien ne flanche lors de la mise en vente», résumait Steve Dubé, directeur général de la Corporation des événements.

«L'annonce du spectacle de Céline Dion est un coup de maître qui vient démontrer que l'Amphithéâtre Cogeco peut accueillir des événements d'envergure internationale», de lancer pour sa part monsieur le maire Lévesque.

C'est donc avec fierté et confiance qu'à 11 h pile samedi matin j'amorce mes démarches sur Internet et ma conjointe sur le téléphone.

Une bonne heure plus tard: victoire, je réussis à entrer dans le site web. Deuxième victoire, j'obtiens 4 billets dans la section désirée. Vite, j'ai neuf minutes pour terminer la transaction.

J'appuie sur «ajouter au panier», tout est gelé. Je ne suis pas découragé, je recommence à zéro. J'ai confiance que cette fois c'est la bonne et la démarche me conduit sans accrocs jusqu'à «passer à la confirmation», puis oups! tout est gelé à nouveau. Je regarde du côté téléphone: «bip...bip...bip...».

Déçu, non, très très déçu car j'aurais grandement apprécié qu'on nous informe tout de suite du problème et qu'on nous fasse la suggestion de passer chercher nos billets directement à la salle Thompson; cela aurait été tellement plus simple.

Madame Kukovica s'excuse au nom de la Corporation de développement culturel. Allez, ne perdez pas d'énergie à vous excuser, retournez plutôt à vos ordinateurs pour refaire vos devoirs et régler une fois pour toutes ces problèmes.

Et puis pour ce qui est d'un amphithéâtre d'envergure internationale monsieur le maire, gardez-vous encore une petite gêne, on va attendre encore un peu si vous voulez bien.

Jean-Pierre Paradis

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer