Nouveaux Shawiniganais, heureux malgré tout!

À Grand-Mère, Shawinigan ou Shawinigan-Sud, les gens ont... (Sylvain Mayer)

Agrandir

À Grand-Mère, Shawinigan ou Shawinigan-Sud, les gens ont l'opportunité de se stationner où ils veulent et sans frais.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de M. Sylvain Buisson intitulée «Shawinigan, ville accueillante...» publiée le 7 avril dernier.

Nous sommes nouveaux à Grand-Mère depuis deux ans en provenance de Trois-Rivières. À propos des stationnements, soit à Grand-Mère, Shawinigan ou Shawinigan-Sud, quel a été notre étonnement à ne pas voir de parcomètres nulle part! Nous nous rendons compte depuis ce deux ans, que les gens ont l'opportunité de se stationner où ils veulent et sans frais. Quelle chance!

Nous nous rendons compte que cela semble chronique dans cette ville la volonté et le désir à n'importe quel prix de se stationner dans les rues face au commerce même si certains offrent des stationnements (toujours gratuits). Cela semble bien difficile de faire quelques pas! Nous nous rendons compte que c'est un comportement vraiment typique des habitants de cette ville.

Même qu'à notre avis, plusieurs stationnements dans les rues devraient être interdits en vertu de la sécurité routière, car même s'ils sont étroits, même s'ils sont enneigés et qu'au lieu de deux voies il n'en reste qu'une et qu'ils ouvrent leur portière, ils s'y stationnent quand même! Et cela même si un stationnement du commerce est disponible. Alors qu'à Trois-Rivières, on ne peut même pas aller se chercher un café sans payer un stationnement... Et ce, même à plusieurs rues à la ronde du centre-ville et même pas moyen de trouver un stationnement public gratuit!

Alors, mon cher Monsieur, pensez plutôt aux commerçants de ces rues des différents secteurs de Shawinigan. Si une restriction de temps n'était pas appliquée, ce sont des gens qui s'y stationneraient à la journée et qui feraient fuir leur clientèle déjà pas nombreuse. Car celle-ci aussi semble être comme vous et vouloir à tout prix être stationner devant et ne pas marcher. Oui, il y a des gens qui ne le peuvent pas, mais cela est la minorité!

Quand je me rends au centre-ville de Shawinigan et que je dois être plus longtemps que deux heures, je prends le temps de changer mon véhicule de place et de rue afin de laisser la chance à d'autres et je trouve cela très correct et c'est toujours gratuit. Alors, s.v.p., ne pas bannir une ville pour un si simple détail! Il faut être un peu ouvert à la réflexion.

Aussi, en lien avec un autre de vos commentaires concernant la Ville de Shawinigan et les égouts: bien je peux vous dire que nous sommes très bien placés pour en parler. Comme je vous citais plus avant, nous sommes arrivés à Grand-Mère, il y a deux ans à peine, en décembre 2013. Alors, quelques semaines avant de passer chez le notaire pour notre achat de maison à Grand-Mère, nous avons appris que l'installation septique était non conforme (je vous fais grâce ici de la déclaration des vendeurs...). Notre projet de retraite commençait alors très mal pour nous gens à revenus de boîtes à lunch, comme on dit! Nous avons dû débourser 40 000 $ afin de rendre conformes les installations septiques et ainsi répondre aux normes du ministère de l'Environnement et de la Ville. Nos projets de retraite y ont donc passé. Pourtant, notre installation ne mettait nullement en péril un cours d'eau! Alors, que le lac à la Tortue est à l'agonie, là où les riverains à la base n'y vivaient que quelques mois par année avant de devenir des résidents annuels qui déversent phosphates et autres détritus, il me semble normal de remédier à la situation en sauvant et redonnant ses lettres de noblesse à ce beau lac de notre ville. D'autant plus que ces gens ont la chance d'avoir une offre alléchante de la Ville pour y remédier.

Quant au dossier des avions, je n'émets aucun commentaire n'étant pas informée. Je ne parle donc pas de ce que je ne suis pas en mesure d'affirmer.

Des nouveaux Shawiniganais et heureux d'y être malgré tout!

Claudette Provencher

Secteur Grand-Mère

Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer