Rendre la vie des enfants meilleure

Présentement, il y a près de 100 élèves... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Présentement, il y a près de 100 élèves qui vivent un beau projet de protection de l'environnement. C'est la preuve d'une gouvernance scolaire engagée dans son milieu et qui a à coeur le bien commun.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Vous rappelez-vous tous les scandales au sujet de commissaires qui dépensaient l'argent des commissions scolaires pour des soupers cinq étoiles ou pour d'autres dépenses inutiles?

Pourtant, chaque commission scolaire compte une dizaine de commissaires. Alors, pourquoi généraliser? Quand un médecin commet une erreur, est-ce qu'on dit qu'il faut congédier tous les médecins? Pourquoi alors congédier tous les commissaires?

Plusieurs sont pour l'abolition des commissions scolaires, car ils veulent donner le pouvoir aux parents. Mais des comités de parents ont dit eux-mêmes dans un article publié dans Le Nouvelliste qu'ils ne voulaient pas de ce pouvoir.

La seule chose qu'ils voulaient, c'était un droit de vote lors des conseils de commissaires. Alors, pourquoi leur donner quelque chose dont ils ne veulent même pas?

D'autres pensent qu'en abolissant les commissions scolaires, on abolira aussi la taxe scolaire. En réalité, la taxe scolaire a pour but de payer le transport scolaire et les services administratifs. Nous continuerons donc de payer cette taxe.

De plus, les directions d'école ont déjà de la difficulté à trouver du temps pour gérer leur école, alors pourquoi leur ajouter plus de tâches encore? Ils finiront par engager d'autres personnes pour les soutenir.

Alors aurons-nous avancé d'un pas? Également, les plus petites écoles seront désavantagées par ce changement, car on ne pourra pas avoir des parents de chaque école au conseil. Celles-ci ne pourront donc pas être représentées comme il se doit.

Si vous voulez réellement faire valoir votre opinion et changer quelque chose dans le système d'éducation, utilisez votre droit de vote aux élections scolaires. Ne faites pas comme 95 % de la population. Allez voter! Ainsi, vous déciderez qui vous souhaitez avoir pour s'occuper de vos enfants. Vous pourrez donc changer les choses et vous en aurez le pouvoir.

Je ne dis pas que les commissions scolaires sont parfaites et qu'il n'y a aucun changement souhaitable. Effectivement, une infime minorité d'élus ne sont là que pour l'allocation et en font le minimum.

Mais la grande majorité a réellement à coeur le développement des adultes de demain. Je pense qu'il faut reconnaître les parents, les grands-parents et les gens sans enfants qui consacrent du temps personnel pour rendre la vie de vos enfants meilleure.

Pour eux, l'argent n'est pas la motivation première, loin de là. Ils veulent vraiment que vos enfants soient heureux et qu'ils aient envie de continuer d'aller à l'école afin d'épanouir leur plein potentiel.

Ce sont ces personnes dévouées que vous enlèverez du système d'éducation si vous supprimez la gouvernance scolaire. C'est grâce à eux que de petites écoles comme «La Tortue des Bois» ont pu rester ouvertes.

Effectivement, à la suite d'une visite des parents, les commissaires ont décidé d'appuyer leur projet d'école alternative à Saint-Mathieu-du-Parc. Ils ont ainsi permis à une petite communauté de garder son école.

Présentement, il y a près de 100 élèves qui vivent un beau projet de protection de l'environnement. C'est la preuve d'une gouvernance scolaire engagée dans son milieu et qui a à coeur le bien commun. Les commissaires rendent la vie des enfants meilleures. Gardons cela en tête!

Marie-Pier Julien

Secteur Grand-Mère

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer