Quelle place pour les piétons dans notre ville?

À tous les jours, ils arpentent les rues de la ville. (Sylvain Mayer)

Agrandir

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

À tous les jours, ils arpentent les rues de la ville.

Pour le corps et pour l'esprit, il s'agit, et de loin, du meilleur exercice qui soit.

Et pourtant, le manque de civilité des conducteurs de voitures et les lacunes frappantes du plan d'urbanisme de la Ville de Trois-Rivières rendent cet exercice périlleux.

À tous les jours, à leurs risques et périls, ils marchent dans les rues de cette ville.

De toute évidence, la ville a été pensée depuis longtemps en fonction des grandes surfaces, des centres d'achats et des conducteurs de chars de la périphérie.

Avis aux piétons: vous n'êtes pas bienvenue dans cette ville!

C'est l'impression très nette qui se dégage en sillonnant les rues.

C'est l'impression qu'on a si on veut traverser le boulevard des Récollets à la hauteur de Bellefeuille, ou à la hauteur de des Forges...

Avis aux piétons, la Ville vous encourage à revêtir une automobile.

Oui, il y a des lumières pour piétons aux feux de circulation. Il y aussi par endroits des traverses piétonnières timidement affichées. Vous savez, les pancartes blanches qui indiquent que des piétons peuvent traverser la rue à cet endroit...

Mais qui oserait les emprunter quand les voitures ne ralentissent même pas lorsque des piétons s'apprêtent à traverser la rue?

De telles traverses piétonnières existent sur le boulevard des Forges en haut de la côte à deux fesses, sur le boulevard Saint-Louis à la hauteur de Laviolette, à plusieurs endroits sur Laviolette dont en face du Séminaire, sur la rue du Père-Marquette à la sortie de l'UQTR, sur le boulevard des Récollets à l'entrée du rond-point de Normanville, sur la rue Berlinguet, etc.

Mais les automobilistes sont pressés et ils sont souvent en retard.

Les automobilistes se croient rois et maîtres dans leur véhicule et ils ne veulent s'arrêter sous aucun prétexte.

Les conducteurs d'auto de cette ville n'ont pas la civilité nécessaire pour immobiliser complètement leur voiture et laisser passer les piétons qui veulent simplement traverser une rue.

Partout sur la planète, on parle de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de moins utiliser les voitures, mais ce sont des paroles creuses.

Ce sont des paroles creuses si le plan d'urbanisme de notre ville est dessiné uniquement en fonction de l'utilisation des automobiles.

Ce sont des paroles creuses si on est incapable d'arrêter son véhicule et faire preuve de courtoisie pour laisser un piéton traverser la rue.

Pourquoi ne pas ramener une partie du plan d'urbanisme de la ville à une échelle humaine, à l'échelle de nos pas?

Pourquoi ne pas essayer de changer notre rapport à la culture automobile?

Pourquoi ne pas encourager les gens à marcher davantage (de manière sécuritaire), partout, et pas seulement pendant la fin de semaine dans un parc pour se donner bonne conscience?

Les élus de la Ville de Trois-Rivières devraient penser à faire ajouter des lumières de signalisation aux traverses piétonnières pour indiquer clairement aux automobilistes qu'ils n'ont plus la priorité et qu'ils doivent s'immobiliser complètement lorsqu'un piéton s'engage et qu'il veut traverser la rue.

De tels systèmes, réservés aux traverses piétonnières, existent déjà dans de nombreuses villes - les rues de Halifax en sont remplies par exemple - et plusieurs modèles ont fait leur preuve; un modèle à énergie solaire a récemment été instauré dans la ville de Lachine à l'été 2015.

Pour que nos habitudes urbaines changent, il faut réapprendre la rue et respecter ceux qui prennent la rue. Les automobilistes devraient commencer à rivaliser, non pas de vitesse, mais de civilité et de courtoisie.

Mais en attendant que cela se produise et qu'on commence à compter des corps, ceux qui marchent encore debout doivent commencer à se prendre en main.

Piétons du monde entier, unissez-vous!

Carl Déry

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer