Une chance qu'on a Tout le monde en parle

Diane Lamarre, porte-parole du PQ en matière de... (Karine Dufour)

Agrandir

Diane Lamarre, porte-parole du PQ en matière de Santé, et le ministre Gaétan Barette sur le plateau de Tout le monde en parle.

Karine Dufour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de Jocelyne Bruneau intitulée Tout le monde en parle: le tribunal populaire, parue le 15 mars dernier.

De toute évidence, madame, cette émission vous dérange, si vous croyez que les propos tenus par les animateurs sèment la violence verbale, vous pourriez demander à Radio-Canada d'inscrire à l'écran «AVERTISSEMENT: cette émission peut contenir... » ou vous n'avez qu'à changer de poste le dimanche soir.

J'ai écouté l'émission et je trouve très appropriées les interventions des animateurs. Demander au Dr Barrette de répondre à la question posée ce n'est pas l'empêcher de parler, c'est juste le ramener sur le sujet et faire en sorte qu'il cesse de donner des exemples concernant d'autres situations pour tenter de justifier sa façon d'agir.

Quant aux applaudissements, on pourrait les qualifier d'unanimes, je ne vois pas pourquoi René Simard se serait gardé une petite gêne pour les fans libéraux. Pour ce qui est du courage du Dr Barrette, je pense que la définition de ce mot va bien au-delà de se présenter à Tout le monde en parle et ne peut s'appliquer à sa personne.

Vous dites que le ministre Barrette a été assailli de toutes parts et qu'on ne lui a pas donné de chance. Croyez-vous sincèrement que depuis avril 2014, ce gouvernement donne des chances aux personnes handicapées, à nos petits en garderie, à nos étudiants, aux personnes âgées, aux personnes ayant des problèmes de santé mentale, aux itinérants, etc.?

Je constate que ces personnes sont assaillies de toutes parts et sont laissées à elles-mêmes souvent sans ressource au nom du sacro-saint déficit zéro, je m'insurge pour ces personnes mais pas pour le ministre Barrette.

Croyez-vous que s'il n'y avait pas eu cette «cour de justice», ce «tribunal populaire» comme vous le dites, que les trois dames qui ont à soutenir des enfants lourdement handicapés auraient obtenu un rendez-vous avec le ministre Barrette?

En terminant, à mon sens il ne s'agit pas de controverse et de sensationnalisme, il s'agit simplement d'animateurs qui font leur travail correctement dans le but d'obtenir les réponses aux questions posées.

Bravo à Tout le monde en parle!

Johanne Alarie

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer