Carrefour des lecteurs

2016 va-t-elle nous permettre... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

2016 va-t-elle nous permettre...

L'année en cours nous permettra-t-elle de faire un autre pas en avant vers l'égalité de la femme? Un article l'automne dernier dans le journal faisait la propagande du diaconat catholique et exigeait que les postulants soient uniquement des hommes. Également, dans la nécrologie, lors du décès d'une femme, très souvent, on donne en premier le nom de famille du mari de cette dame. Pourtant, avant d'être la conjointe de monsieur, elle était d'abord «elle».

Nous permettra-t-elle d'éteindre enfin cette vieille tradition qui consiste à promettre de promettre? Ça s'appelle les fiançailles. Et si entre-temps, ça ne va plus, qu'est-ce qu'on fait de la promesse?

Nous permettra-t-elle de majorer de façon importante la signature pour les dons d'organes? Des milliers de personnes malheureusement reportent... pour reporter. Pendant ce temps, la mort fait son oeuvre. Pensons à tous ces gens qui un jour, vont nécessiter et profiter de la dite faveur médicale; avaient-ils au moins signé leur carte quand ils en avaient la possibilité?

Et les femmes - religieuses - qui portaient encore l'été dernier ces chauds accoutrements bleus. Les autorités concernées vont-elles se décider à leur suggérer - inciter fortement - à ranger ces tenues d'une autre époque dans le placard des souvenirs? Oh, lavage de cerveaux, quand tu nous tiens...

Roger Matteau

Shawinigan

Faire preuve de gros bon sens

Voilà tout un mandat pour monsieur le maire de gérer efficacement les stationnements au centre-ville tout en faisant preuve de gros bon sens.

J'ajouterais mon histoire à celle des commerçants et aux problématiques de leurs clients. Moi, citoyen de Trois-Rivières ainsi que payeur de taxes, décide de faire une petite sortie: un spectacle et un souper au centre-ville. Un petit 100 $ pour le spectacle et un autre 100 $ pour le souper et j'avais quand même eu l'idée de me stationner dans le stationnement municipal Badeaux.

Voilà que la soirée avance et l'effet des drinks aussi. Comme nous sommes responsables, on ajoute aux frais un taxi pour le retour à la maison. Le lendemain matin, surprise lorsque je vais chercher ma voiture: une contravention de stationnement.

Quel bon message! Que c'est encourageant de stimuler l'économie du centre-ville!

Alors M. le maire, le gros bon sens c'est pour quand dans ce dossier?

Luc Monfette

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer