En intimité avec Chopin

Charles Richard-Hamelin... (La Presse)

Agrandir

Charles Richard-Hamelin

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Groupés en rond autour d'un grand piano, assis sur la scène de la salle J.-Antonio-Thompson le 21 février, nous étions environ 150 fans de Frédéric Chopin et d'un pianiste extraordinaire, Charles Richard-Hamelin. Il vient de remporter à Varsovie, la médaille d'argent du grand concours international de piano Frédéric-Chopin.

Scène quasi intimiste où le pianiste a présenté et expliqué chacune des pièces choisies. Dans la première partie, Beethoven et Enesco.

Puis ce fut Chopin, Chopin, Chopin, au grand plaisir des mélomanes réunis dans ce concert presque intimiste, un vrai moment spécial fertile en émotions.

Chopin a laissé une oeuvre colossale d'une virtuosité sans égale.

Parmi celles que nous a offertes Charles Richard-Hamelin, il y eut d'abord une ballade, puis celle qu'on appelait «la grande polonaise», opus 53 numéro 6 en la bémol majeur, surnommée Héroïque.

À ce moment, toute mon enfance amoureuse de Chopin m'est revenue, faisant monter les larmes à mes yeux, ce qui ne m'est jamais arrivé à un des multiples concerts auxquels j'ai assisté.

Ensuite il y eut un des fameux Nocturnes de Chopin, une Sonate, toutes ces pièces témoignant de toute la virtuosité de pianiste.

Les applaudissements nourris et émus de l'assistance ont ramené le pianiste au clavier pour une Mazurka éblouissante.

Les personnes qui ont assisté à ce concert spécial en sont sorties dans un état de bonheur tragique et ébloui.

Michelle Roy

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer