110 ans de scoutisme à travers le monde

Il y a presque 110 ans naissait le...

Agrandir

Il y a presque 110 ans naissait le mouvement scout qui allait devenir le phénomène jeunesse le plus important et le plus répandu à travers la planète.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'anniversaire de Robert Baden-Powell le 22 février de chaque année nous rappelle qu'il y a presque 110 ans naissait un mouvement qui allait devenir le phénomène jeunesse le plus important et le plus répandu à travers la planète.

Souvent copié, souvent comparé par le monde de l'enseignement, souvent jalousé, toujours perçu comme une menace par les régimes dictatoriaux mais aussi toujours invité à défendre les valeurs les plus nobles d'une nation et à reconstruire les sociétés libérées du joug de l'oppression, le scoutisme aura traversé bien des tumultes au cours du siècle dernier et cette résilience est liée au simple fait que ce mouvement offre aux jeunes un espace de liberté où ils peuvent affirmer leur appartenance pleine et entière à la société dans laquelle ils évoluent.

Plusieurs se posent toutefois la question comment est né ce mouvement dédié à la jeunesse et quelles sont les valeurs qui, hier, aujourd'hui et pour demain, balisent son existence. Nous pouvons retracer les origines du scoutisme aussi loin que dans les années 1880 à 1890 où le jeune officier de l'Armée britannique Robert Baden-Powell perfectionnait ses connaissances militaires auprès d'éclaireurs indigènes d'Afrique du Sud dont il avait tout à apprendre d'eux.

La seconde guerre des Boers de 1899, et le siège de la ville de Mafeking en Afrique du Sud, permis à Robert Baden-Powell de mettre en pratique les leçons apprises sur cet art particulier de la guerre où la ruse, l'ingéniosité et le déploiement de petits raids d'infiltration en territoire ennemi prenaient avantages aux manoeuvres militaires conventionnelles telles que pratiquées à cette époque. C'est lors de ce siège qu'il comprit également qu'il pouvait mobiliser des jeunes de tous âges à la logistique, aux communications et à toutes autres tâches n'impliquant pas une action directe aux combats. C'est à partir de cette «boys brigade» que l'idée du scoutisme est née.

Baden-Powell organise en 1907 un camp de 15 jours avec une vingtaine de garçons de différentes classes sociales sur l'île de Brownsea, dans le sud de l'Angleterre. Il y teste alors ses idées d'éducation, d'indépendance et de confiance en soi. L'expérience de ce premier camp est un succès total et l'idée de créer une organisation dédiée à la formation de la jeunesse par le jeu se répand comme une traînée de poudre dans toute l'Angleterre et auprès de plusieurs pays du Commonwealth.

En 1910, Robert Baden-Powell décide de prendre sa retraite de l'Armée et informe le roi Édouard VII qu'il servira désormais sa patrie en oeuvrant à la promotion du scoutisme. Son objectif est de mettre à profit ses connaissances militaires pour la promotion d'un mouvement axé sur la paix, le sens du concret, le développement de la personnalité et enfin le service envers l'autre et la société.

Aujourd'hui, on compte près de 40 millions de scouts et guides dans le monde, répartis dans 216 ays, et les bureaux de l'Organisation mondiale du mouvement scout se trouvent à Kuala Lumpur en Malaisie. L'OMMS détient également des bureaux dans les six grandes régions du monde dont à Nairobi, à Dakar et au Cap pour l'Afrique, au Caire pour le Moyen-Orient, à Manille pour la région Asie-Pacifique, à Yalta-Gourzouf et à Kiev pour l'Eurasie, à Genève et à Bruxelles pour l'Europe et enfin à Panama pour l'Inter-Amérique.

L'OMMS jouit de plus du statut consultatif auprès du Conseil économique et social de l'ONU et a signé des protocoles d'accord avec la plupart des agences et des commissariats des Nations unies tel que l'UNICEF, l'UNESCO, le Programme des Nations unies pour l'environnement et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et l'Organisation internationale du travail.

Après ce parcours de près de 110 ans, Robert Baden-Powell serait aujourd'hui fier de voir ce qu'est devenu ce mouvement dédié à la jeunesse. Pour en savoir plus sur le scoutisme canadien, rendez-vous sur les sites Internet suivants: www.scouts.ca/fr et scoutsducanada.ca. N'hésitez pas non plus à prendre contact avec les autorités de ces deux grandes organisations nationales, ils se feront un plaisir de répondre à vos questions.

Guy Bordeleau

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer