Très gênant pour des élus de la Mauricie

Le 26 janvier 2016, TVA Nouvelles titrait: Des maires de la Mauricie ne sont... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le 26 janvier 2016, TVA Nouvelles titrait: Des maires de la Mauricie ne sont pas d'accord avec Montréal.

Yvon Deshaies... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Yvon Deshaies

Stéphane Lessard

Le maire Yves Lévesque.... (Stéphane Lessard) - image 1.1

Agrandir

Le maire Yves Lévesque.

Stéphane Lessard

On y entend M. Deshaies, le maire de Louiseville , tenter d'expliquer de façon simpliste son appui à l'oléoduc Énergie Est. Il affirme que ce projet est de juridiction fédérale donc en dehors du pouvoir municipal. Mais toujours selon M. Deshaies, «si les gens haut gradés chargés de surveiller le projet ne font pas leur job, on les mettra dehors!». Donc, on a du pouvoir ou on n'a pas de pouvoir? Et quand sait-on qu'ils ne font pas leur job? Assez confus comme explication!

Alors que la conférence sur les changements climatiques tenue à Paris en décembre dernier résultait en un engagement de 195 pays pour contrer le réchauffement climatique, M. Deshaies trouve le moyen de transformer les citoyens soucieux de l'environnement en épouvantail avec la menace de retourner au train à vapeur!

On y entend aussi M. Lévesque , le maire de Trois Rivières, s'insurger contre les opposants au dit projet. Il affirme que l'oléoduc Énergie Est aura des retombées économiques sans daigner fournir des chiffres et des données appuyant ses dires. Pourtant, 82 maires de la Communauté métropolitaine de Montréal s'opposent à Énergie Est à cause de ses risques environnementaux et de son peu de retombées économiques.

On peut penser que cette sortie improvisée des maires cache une gêne et un grand malaise d'être à peu près les seuls dans la province à appuyer le monstrueux projet oléoduc Énergie Est.

La sortie virulente du maire de Trois Rivières qui accuse les citoyens d'être des opposants irréfléchis et les explications simplistes du maire de Louiseville n'apportent rien à ce débat. C'est un enjeu majeur pour la province de Québec au point de vue environnement, protection de l'eau et sécurité civile. Et cet enjeu mérite une vraie réflexion basée sur des études d'impacts sérieuses et objectives.

On aurait aimé entendre une argumentation solide fondée sur des sources et données vérifiables, une meilleure connaissance du dossier et de la dignité dans les propos. On a plutôt eu droit à une remontrance sur un ton bourru sans égard pour les citoyens.

On a droit à mieux, on s'attend à beaucoup plus de ces élus.

France Gagnon

Saint-Barnabé

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer