Des cocus contents

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Les principaux ports du Québec, y compris celui de Trois-Rivières, sont encore sous juridiction fédérale, c'est-à-dire canadienne. À ce titre, tout leur financement de projets doit se faire par l'État fédéral canadien auquel nous, Québécois, versons encore plus de 45 milliards de dollars d'impôts divers par année pour s'occuper correctement d'un certain nombre d'activités et d'infrastructures, dont les ports justement.

Nous savons tous que notre port de Trois-Rivières est particulièrement négligé depuis fort longtemps et qu'il dispose d'équipements d'un autre siècle qui limitent son attrait pour les échanges internationaux et autres.

Par ailleurs, nos impôts servent largement à la modernisation des ports de Vancouver, Toronto, Halifax, etc., par rapport auxquels les équipements de Trois-Rivières sont nettement dérisoires quand on les compare.

Or, Le Nouvelliste du 30 novembre dernier nous apprend avec éclat à la page 3 que le gouvernement du PLQ de Philippe Couillard, au moment où il coupe outrageusement dans tous les services essentiels, aurait décidé de donner 200 millions de dollars aux ports fédéraux dans un geste dénué de tout bon sens car nous payons déjà largement pour des investissements qui vont ailleurs par le biais de nos taxes et impôts payés à Ottawa.

Nous payons donc au moins en double, car Ottawa n'a investi que 16 millions de dollars dans le port de Trois-Rivières en 2015 selon ce que nous apprend le quotidien dans le même article. Alors, le moins qu'on puisse dire est que c'est vraiment absurde et désolant de voir des hommes publics locaux considérer comme «un beau cadeau de Noël» ce paiement en double qui serait plutôt le fait de «cocus contents» qui ne savent pas ou ne veulent pas exiger ce qui nous revient.

C'est assez déprimant...Par conséquent, on ne peut qu'espérer qu'un prochain gouvernement du Québec assumera la pleine responsabilité de tous nos ports, avec toutes les sources de revenus d'un gouvernement qui se respecte.

Jean-Luc Dion

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer