Parlons de xénophobie

Le gouvernement libéral qui, en campagne électorale, avait... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Le gouvernement libéral qui, en campagne électorale, avait promis d'accueillir 25 000 réfugiés syriens avant la fin de l'année, a révisé son plan. Ils seront 10 000 à arriver avant le 31 décembre. Les 15 000 autres doivent atterrir au Canada avant la fin février.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de Michel Bourgeois publiée lundi sous le titre «Je ne suis pas xénophobe, mais craintif».

Monsieur Bourgeois est craintif de recevoir des Syriens, car contrairement aux Vietnamiens, aux Japonais, aux Hindous, etc., ils ont des moeurs et coutumes différentes des nôtres. Monsieur Bourgeois serait craintif de perdre les siennes en raison de la déficience de l'intégration des musulmans dans la société québécoise.

Qu'est-ce que la xénophobie? J'avoue que je n'ai pas cherché très loin en utilisant la définition de wikipedia: «La xénophobie est une hostilité à ce qui est étranger, plus précisément à l'égard d'un groupe de personnes ou d'un individu considéré comme étranger à son propre groupe. Principalement motivée par la peur de l'inconnu et de perdre sa propre identité, elle se détermine selon la nationalité, l'origine géographique, l'ethnie...  ».

Intéressant de voir que ça correspond pas mal aux craintes de monsieur Bourgeois qui confond intégration et assimilation. 

Cher monsieur, sachez que les coutumes québécoises sont issues d'un métissage d'une multitude d'ethnies. Que ce soit quand vous décorez votre arbre de Noël (scandinave/germanique) pour célébrer ce qui était une fête païenne ou que vous comptiez le nombre de boules que vous y avez accrochées en utilisant des chiffres arabes, vous utilisez à tous les jours des coutumes issues de partout dans le monde.

La société québécoise a la chance ici de s'enrichir et de continuer à évoluer. Si un jour un Syrien se rend chez vous pour vous interdire de manger votre pâté chinois, vous aurez eu raison et moi tort! Mais je doute fort que ça arrive!

Guy Groleau

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer