Pour ou contre l'oléoduc?

Marc H. Plante... (François Gervais)

Agrandir

Marc H. Plante

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le Parti québécois s'est positionné à nouveau officiellement contre le pipeline Énergie Est à son conseil national. Cette proposition de la Mauricie a été adoptée de façon unanime. Marc H. Plante, député libéral de Maskinongé, a été interpellé mardi dans ce dossier. On peut retrouver sa réponse dans le Nouvelliste du 26 novembre, une réponse qui me paraît clairement insatisfaisante.

Je suis très déçu de la réponse de Marc H. Plante, qui n'a pas été en mesure de fournir une réponse claire, malgré ce qu'il prétend. La question (très claire) était la suivante: êtes-vous pour ou contre le projet de pipeline ? La réponse de Marc H. Plante ne répondait pas à la question, lui qui préférait plutôt se ranger derrière un ensemble de conditions plus ou moins floues et un comité d'experts qui va éventuellement fournir une réponse. Marc H. Plante devrait être à l'écoute de la population; l'acceptabilité sociale du projet n'est pas présente (35 % d'appui au projet, ça me semble clair.)

Marc H. Plante, en plus de ne pas répondre à la question, va jusqu'à tenter de détourner l'attention en essayant d'attribuer des pseudo-intentions au chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau. En effet, il tente de faire croire à une ambiguïté sur la position du Parti québécois sur la question. J'étais moi-même au conseil national du Parti québécois en fin de semaine dernière, et la réponse des délégués du Parti ne pouvait pas être plus claire: la proposition de se positionner contre le pipeline a été votée à l'unanimité. Il n'y a eu aucune voix contre.

Marc H. Plante essaierait-il de cacher son mutisme et son inaction dans ce dossier en tentant de dévier l'attention avec ses réponses alambiquées? Sa circonscription est l'une de celles qui seront traversées par le pipeline, la moindre des choses serait qu'il se positionne simplement et clairement par souci de respect pour ses électeurs. Pour ou contre le pipeline, n'est-il pas en mesure de répondre à cette question? Le Parti québécois a pris ses responsabilités en prenant une position claire, le PLQ et son député ne peuvent-ils pas en faire de même?

C'est important d'avoir le courage d'assumer ses convictions, et c'est ce que le Parti québécois a fait. L'environnement nous tient à coeur et fait partie de nos priorités et le développement d'énergies vertes et renouvelables est la voie à prioriser pour l'avenir. Nous n'avons pas besoin de ce tuyau qui passe sur nos terres et à travers nos cours d'eau. Il est temps de faire preuve de vision et de prendre nos responsabilités.

Thierry Bilodeau

Président régional des jeunes du Parti Québécois de la Mauricie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer