Disons oui aux réfugiés syriens dans la région!

Immigration Canada a confirmé, mardi après-midi, que 10... (Archives Agence France-Presse)

Agrandir

Immigration Canada a confirmé, mardi après-midi, que 10 000 réfugiés syriens arriveront au pays d'ici la fin de l'année en cours.

Archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le Comité de Solidarité/Trois-Rivières se réjouit de la volonté ferme du gouvernement du Québec et du gouvernement du Canada d'accueillir des réfugiés syriens dès la fin de l'année 2015.

Rejetant du revers de la main les peurs non fondées, parfois situées à la frontière de la xénophobie, soulevées par certains acteurs sociaux, le CS3R estime que nos sociétés ont le devoir moral d'accueillir ces personnes qui fuient la même terreur qui nous fait si peur.

Et c'est sans compter que le Canada gagnera sur tous les tableaux à ouvrir ses bras aux victimes collatérales de la guerre en Syrie. Les réfugiés ont été, sont et seront toujours une richesse inestimable pour la société canadienne.

Ils sont nombreux, à l'instar de la Chambre de commerce d'Halifax, à croire que les réfugiés syriens stimuleront l'économie canadienne. Avec une population vieillissante et une baisse démographique, le Canada a grand besoin d'une main-d'oeuvre jeune et dynamique pour augmenter son assiette fiscale.

Par exemple, persuadées que la compétence des Syriens d'aujourd'hui forgera les entrepreneurs à succès de demain, les provinces maritimes espèrent recevoir leur part de réfugiés afin de dynamiser leur économie. Souvent éduqués et formés, les réfugiés s'intègrent rapidement au marché de l'emploi, augmentant de surcroît la demande en logement, en matériaux ou en outillages divers, créant un impact positif sur la productivité et le PIB canadien par habitant.

Ils sont plusieurs les Canadiens qui, après avoir été accueillis comme réfugiés, ont profondément marqué la culture canadienne. Qu'on pense seulement à la nouvelle ministre des Institutions démocratiques, Maryam Monsef (Afghanistan), à l'écrivain et premier Canadien membre de l'Académie française, Dany Laferrière (Haïti), à la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie, Michaëlle Jean (Haïti), à l'auteure et lauréate du prix du gouverneur général du Canada, Kim Thuy (Vietnam), au danseur de renommée internationale, Mikhaïl Barychnikov (Lettonie), et combien d'autres encore...

La diversité n'est pas à craindre. Au contraire, elle représente une force pour le Canada. Depuis le début de son histoire, le Canada s'est bâti grâce à l'apport et à la volonté de sa population, dont plusieurs citoyens reçus d'abord comme réfugiés. 

La loi sur le multiculturalisme canadien reconnaît l'importance de la diversité citoyenne dans le développement du pays. Les réfugiés, peu importe le pays d'où ils proviennent, permettent des échanges culturels et sociaux qui nourrissent les valeurs canadiennes d'égalité, de liberté, de tolérance et de respect.

 Trois-Rivières et sa région disposent de solides assises pour accueillir positivement les réfugiés syriens, entre autres par le biais de la Politique municipale d'accueil, d'intégration et de rétention socioéconomique des nouveaux arrivants adoptée par la Ville de Trois-Rivières.

Fière de son tissu social cosmopolite, ville universitaire, Trois-Rivières bénéficiera à court, moyen et long terme de l'apport culturel, social et économique des réfugiés syriens. C'est pourquoi le CS3R se réjouit de la volonté de la Ville de Trois-Rivières de recevoir les réfugiés syriens, mais également de tout mettre en oeuvre pour que ces réfugiés s'installent définitivement au Mauricie.

Animation dans les écoles

Pour sensibiliser les jeunes à la réalité des réfugiés, le Réseau In-Terre-Actif du CS3R offre aux écoles de la région une animation pour expliquer aux élèves la réalité des personnes réfugiées. Cette animation vise à démystifier les préjugés qui entourent parfois la question de l'accueil des réfugiés au Canada. Les écoles qui souhaitent recevoir cet atelier peuvent en faire la demande en utilisant cette adresse courriel : rita@in-terre-actif.com

Et pour mieux comprendre la guerre qui sévit actuellement en Syrie, les forces en présence, les enjeux importants, la montée de l'État islamique et la participation canadienne, n'hésitez pas à naviguer dans les pages de notre dossier spécial en visitant le www.cs3r.org.

Jean-Marc Lord

Directeur général

Comité de Solidarité/Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer