Le temps vient de s'arrêter à nouveau

Vigile en soutien au peuple français victime de... (Le Droit)

Agrandir

Vigile en soutien au peuple français victime de l'attentat terroriste de vendredi.

Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'argent, les religions, les sectes, la pauvreté, l'opulence, les paradis, les extrêmes, la bêtise humaine c'est-à-dire la plus que bête, l'insatiabilité, la violence gratuite, la vengeance, la souffrance, la France, Douce France, la malveillance, la bienveillance, la fraternité, l'altruisme, l'amour, la méchanceté, l'ivresse, la vie, la mort, la joie, la peine, l'indifférence, l'entraide, le mépris, le respect, la coopération, la vraie coopération, la guerre, la paix, la vérité, le mensonge, la liberté, la haine, le néant, le silence, le nihilisme, la doctrine, l'égalité, les prières, le bien, le mal, Dieu, Satan, le mystère.

La plus que bête, c'est-à-dire, l'être humain. Celui qui peut bêtement faire le mal, qui peut soigneusement faire le bien. Celui qui peut tout construire et qui peut tout détruire. L'être humain, le joujou de Dieu et de Satan, l'animal brillant et stupide, ambitieux et avide, religieux et bestial, athée et de trop.

De trop? L'être humain serait de trop? Cette merveille de la création, de la nature, de l'univers et du néant serait de trop? Pourtant, il y a l'amour, celui qui fait renaître cette merveille, cette bête, constamment renaître avec sa liberté d'être le bien ou d'être le mal, d'être le bien et d'être le mal.

Le monde a perdu l'innocence de l'enfance, sa beauté ultime; le monde a faim, le monde a soif, le monde se meurt. Le monde est déraillé; il n'arrive plus à vivre, simplement vivre heureux.Le bonheur lui semble toujours ailleurs; plus aucune fleur ne l'attendrit, seule la colère dirige sa destinée et sa vie. Le monde est déréglé.

Quand il y a trop de cet animal dans la maison, ce n'est plus l'amour humain, c'est la bêtise humaine. Les tensions exacerbent tout un chacun et la violence meurtrière éclate bêtement. Les dominants exclus arbitrairement les dominés: c'est Ratopolis (1973). La loi de la jungle tue, élimine. Machiavel règne en maître; chez la race humaine, aucun Machiavel ne peut tuer Machiavel, car le plus fort renaît toujours de ses cendres jusqu'à l'extinction complète de cette race à la fois bénite et maudite.

Entre-temps, il faut vivre; vivre ensemble et nous aimer malgré tout, tant que le temps ne s'arrêtera pas.

À l'oeuvre! Il y a beaucoup d'ouvrage à faire. À la violence et au viol, il faut répondre autre chose. À l'oeuvre, et ne soyons pas bête! Ne soyons plus bêtes en colère. Il faut réinventer ce monde, on s'est trompé; de toute évidence, on s'est trompé.

Le bonheur n'est pas ailleurs;

«Le bonheur, c'est maintenant ou jamais.» (Dalaï-Lama)

«Le bonheur n'est pas chose aisée

il est très difficile de le trouver en nous

il est impossible de le trouver ailleurs.» (Bouddha)

François Champoux

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer