Démonstration de solidarité

Le milieu communautaire était en grève dans la... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le milieu communautaire était en grève dans la MRC des Chenaux, comme partout en Mauricie et au Québec.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le 2 novembre dernier, le milieu communautaire était en grève dans la MRC des Chenaux, comme partout en Mauricie et au Québec. Nous étions plusieurs à avoir pris la rue à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Notre-Dame-du-Mont-Carmel et Saint-Maurice, pour distribuer des tracts et expliquer notre cause aux passants.

Le slogan de la Corporation de développement communautaire des Chenaux est «bâtisseur de solidarité». On peut dire qu'on l'a vraiment vécu ce jour-là, cette solidarité qui nous lie. Dans la rue, il y avait des employés, des bénévoles, mais aussi des bénéficiaires de nos services. Tous ensemble, pour la même cause. Malgré le contexte, on peut dire que cette journée a été énergisante.

Dans ce genre de manifestation, on rencontre toutes sortes de personnes. Mais, règle générale, nous sentions la sympathie des gens à notre cause. Dans notre milieu, nous avons souvent l'impression de travailler dans l'ombre, d'être moins connus, moins visibles pour le reste de la population. C'était une agréable surprise de voir que les gens savent que notre travail est d'aider les autres et ils comprennent que nos revendications de respect de notre autonomie, de financement à la mission ou d'indexation, c'est tout bonnement pour continuer à faire ce que nous faisons.

Le contexte est celui de l'austérité. On nous demande de faire plus avec autant ou moins (selon les cas), alors que ce que nous avons n'a jamais été suffisant. On nous oblige à faire de nouveaux trous dans une ceinture que l'on se serre depuis toujours.

Est-ce que nous avons peur pour nos emplois? Certainement. Mais ce qui nous préoccupe davantage est de savoir qui prendra en charge ces gens qui viennent nous voir parce qu'ils n'ont pas d'autres endroits où aller. Parce que c'est ainsi que nous sommes. Nous sommes dans le communautaire parce qu'on pense aux autres, pas l'inverse.

Les valeurs de solidarité, d'entraide ne sont pas qu'une façade, qu'une marque de commerce. Elles sont partagées par les organismes autant que par les personnes. C'est tout ça que nous défendions lundi avec nos tracts et nos pancartes. Et nous le défendions dans la joie. Parce que nous sommes comme ça aussi.

C'est une immense fierté que d'appartenir à ce milieu.

Éric Morasse

Sainte-Anne-de-la-Pérade

Jean Brouillette

Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Pierre Blanchet

Grand-Saint-Esprit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer