Il y a toujours bien des limites!

Un chantier de remplacement de fondations contenant de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un chantier de remplacement de fondations contenant de la pyrrhotite.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Je vous écris afin de réagir à la nouvelle concernant l'augmentation de la valeur des maisons à Trois-Rivières.

Je suis l'une des nombreuses victimes au prise avec la pyrrhotite. Je suis l'un de ceux qui croyaient que s'acheter une propriété neuve nous libérait de tout fardeau pour plusieurs années. Malheureusement, on m'a menti.

En effet, les résultats de mon test de carottage ont indiqué un pourcentage de pyrrhotite de 0,57 %. Les experts ayant procédé à ce test m'indiquent clairement que je dois envisager de lever ma maison avant sa détérioration. Devant cet obstacle, je me suis donc rallié au recours collectif... à l'interminable recours collectif.

Tout dernièrement, ma maison était évaluée à 4000 $ et le terrain à 25 000 $. Je trouvais déjà désolant de devoir payer des taxes sur un bien qui n'a pas de valeur. Un bien que les gens fuient comme la peste et avec raison. Un bien se retrouvant dans un quartier qui n'est plus domiciliaire, mais bien un secteur de locataires. Est-ce que les maisons ont la même valeur?

De plus, dans mon cas, ma résidence est dans un secteur où, en plus de la pyrrhotite, le sol présente de sérieux problèmes en raison de la forte présence d'eau. À la lumière de ce que j'ai pu trouver, aucun test de sol n'a été fait dans ma rue lors de la construction des maisons.

Un problème qui occasionne de belles surprises lors de la levée des maisons. Des voisins à moi ont dû débourser près de 40 000 $ pour remédier à ce problème d'eau. Un vice que l'on ne peut ignorer et qui est présentement à l'étude. Est-ce que ma maison a la même valeur? Est-ce que je me suis fait avoir?

Donc, croyez-vous, à la lumière de mes arguments, que ma maison prend réellement de la valeur? Permettez-moi d'en douter. Dans les faits, j'ai une maison avec un fort taux de pyrrhotite et un terrain se retrouvant probablement sur une veine d'eau. Comment peut-on croire que ma maison mérite une telle augmentation? Dans les faits, la Ville devrait me payer pour occuper les lieux.

Je sais que la Ville doit amasser de l'argent pour payer tous ces beaux projets, mais je refuse d'être le dindon de la farce. Il y a toujours bien des limites!

Est-ce qu'il y a des personnes intéressées à acheter ma demeure?

Francis Chayer

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer